Lire les témoignages

Accéder à l'ensemble des témoignages présents sur le site.

 

Nous sommes le Secours populaire français

Témoignage de Lucie partie en séjour de vacances dans l'Allier

"Il faut pouvoir s'évader et avoir cette fenêtre sur le monde"

Lancement de la campagne vacances 2022

 

Depuis 3 ans, le Secours populaire et son partenaire Handikos soutiennent 20 familles pauvres et dont l'un des membres porte un handicap

Les Médecins du Secours populaire accueillent 80.000 personnes par an

Pour clôturer la campagne du Don'actions, le Secours populaire des Hauts-de-Seine a organisé son tirage départementale de la tombola solidaire le 24 mars 2022. Plusieurs gagnants ont été tiré au sort et ont reçu des lots !
Kitchen Aid, machines à raclette, casque VR, les donateurs ont été gâtés ! 
Pour l'occasion, Guillaume Converset a témoigné pour nous raconter son histoire avec le Secours populaire et sa participation au Don'actions.
 
"Ma première rencontre avec le Secours Populaire s'est faite par une collecte à la Fête de l'Humanité. Les autres bénévoles étaient très sympathiques et animés d'une volonté sincère de justice sociale. Cela m'a donné envie d'entrer en contact avec l'antenne du Secours Populaire de ma ville : Courbevoie. A Courbevoie, nous faisons du soutien scolaire et accompagnons des sorties. Il est aussi possible d'organiser ses propres sorties : j'ai emmené des jeunes, futur.e.s citoyen.ne.s, visiter l'Assemblée Nationale. 

Le Secours Populaire m'a donné la possibilité de m'investir au niveau national, en étant référent national jeune et départemental, via la mise en place d'une Team Event avec la fédération des Hauts-de-Seine. J'ai participé au Don'Actions pour informer mon entourage des actions mises en place par le Secours Populaire pour lutter contre la précarité et l'exclusion. Et j'ai eu la chance de gagner des couteaux en céramique. Je reparticiperai bien sûr à la prochaine campagne du Don'Actions avec grand plaisir".

Guillaume CONVERSET - Son histoire avec le SPF

Marta Wisniowska habite à Przemysl, en Pologne, à la frontière ukrainienne. Elle est bénévole au sein de l’association PKPS (Comité polonais d’aide sociale), le partenaire du Secours populaire français sur place. Dès le premier jour de la guerre, elle est, comme tous les volontaires de PKPS, mobilisée. Son engagement solidaire est total : elle cuisine, écoute, réconforte, oriente, traduit. Et elle accueille, dans sa maison, des familles ukrainiennes soutenues par PKPS, le temps qu’elles se reposent avant de continuer leur exil. La porte de Marta, comme son cœur, sont ouverts.

 

Marta, bénévole au sein de l'association polonaise PKPS, témoigne

Anastasia, réfugiée ukrainienne, témoigne

Yasmina Khadra, parrain 2022 du Printemps de la solidarité internationale

Pages