Top départ de la campagne vacances 2019 ! [Archivé]

250 personnes de la région Ile-de-France se sont retrouvées Gare de Lyon le 3O avril pour prendre le train des vacances. Leur destination : Narbonne-Plage dans l’Aude pour 6 jours de détente. Une fois arrivées, elles partageront le séjour avec 250 personnes de la région Occitanie. Ce premier départ marque le lancement de la campagne vacances 2019 du SPF.

Le 30 avril, le SPF lançait sa campagne vacances gare de Lyon.
Guillaume Ramel /SPF

« Nous ne sommes pas partis en vacances tous ensemble depuis 13 ans. Mes quatre enfants, John, Mathieu, Juliana et Shaïna partent avec l’école mais avec moi c’est plus difficile. Partir en vacances coûte cher. Quand le SPF nous a proposé ce séjour, j’ai hésité mais les enfants m’ont convaincu que c’était bien de partir en vacances » raconte Alida, jeune maman de Grigny aidée par l’association tout au long de l’année. Au chômage et en attente d’une formation, elle dit ne pas souvent penser à elle et privilégier ses enfants. Depuis sa séparation elle fait tout ce qu’elle peut pour que ses enfants ne manquent de rien. Alors s’évader quelques jours au bord de la mer, c’est une vraie chance pour cette famille. Comme elle, les 250 personnes de l’Ile-de-France sont là bien avant le départ du train. Ce 30 avril 2019, jour de lancement de la campagne vacances du Secours populaire, c’est l’effervescence des grands départs en Gare de Lyon. Malgré les températures fraîches du matin, ils sont nombreux à porter des tenues estivales : tongs, bobs, casquettes et lunettes de soleil.

« Je n’ai jamais pris le train »

Par petits groupes, les familles attendent leur tour pour monter dans le train. Encadrées par des bénévoles accompagnateurs, certaines sont un peu inquiètes. N’étant jamais partie en vacances Madame Soléa, d’origine roumaine est là avec ses trois enfants « Je n’ai jamais pris le train et les vacances je ne connais pas. J’ai peur d’avoir oublié des choses. » explique-t-elle. Rassurée par Marame, une bénévole de l’Essonne elle finit par se détendre et sourire. Ses enfants, âgés de 12 , 9 et 7 ans la rassurent également. Eux, les vacances ils connaissent grâce aux colonies de la ville de Savigny-sur-Orge et aux classes de découvertes. Sur place, le programme qui les attend est riche et varié. Piscine, plage, balade en vélo et en bateaux électriques, soirée loto, visite de la réserve Africaine de à Sigean une réserve animalière …. « Nous avons beaucoup d’activités de programmées et j’espère pouvoir profiter de tout avec ma fille » raconte Madame Decloitres de Drancy en Seine-Saint-Denis pour qui les vacances semblent être un lointain souvenir. Célia sa fille de 17 ans espère avoir le temps de tout faire. Hébergées dans un camping Campéole à Narbonne toutes les familles profiteront des activités montées par les équipes du camping et les bénévoles d’Occitanie. En fin de séjour, une « Fête des couleurs » viendra achever ce séjour au goût estival. Une fête attendue par les participants, qui pour beaucoup n’ont pas oublié les djellabas et les robes colorées, comme ces familles de Seine-Saint-Denis qui représenteront le Congo, le Mali et l’Algérie

Offrir des vacances à tous est un devoir

Avec ce lancement le Secours populaire espère une fois de plus offrir des vacances à ceux qui ne partent jamais. Alors qu’un enfant sur trois est toujours privé de vacances, les 80 000 bénévoles de l’association vont se mobiliser pour que l’été n’oublie personne. Grâce à ses nombreux partenaires institutionnels et privés, des séjours seront ainsi organisés tout l’été. Et comme le précise Stéphane Bern le parrain de cette campagne « Les vacances sont un droit, les offrir à tous est notre devoir. Aujourd’hui encore, un enfant sur trois et un Français sur deux sont toujours privés de vacances. Alors que l’été va vite arriver, il est plus que temps de réparer cette injustice et de permettre à des enfants en situation précaire, des familles en difficulté et des personnes âgées isolées de vivre intensemment des moments de joie. Ces parenthèses sont capitales pour s’évader, partager, découvrir les trésors de notre patrimoine et aussi de se construire… ». Cette année encore, l’association fait appel à la générosité de ses donateurs pour offrir de beaux moments au plus grand nombre. Avec un don de 50 euros, l’association offre une journée de vacances à un enfant.

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Sans les bénévoles, rien n’est possible !

C’est grâce à la mobilisation de dizaines de milliers de bénévoles que le Secours populaire peut mener ses actions. Vous pouvez nous rejoindre :

Mots-clés