Le Don'actions, campagne de collecte nationale

Dès le 15 janvier, le Secours populaire lancera sa campagne de collecte nationale, le Don’actions. Celle-ci a pour objectif de donner des moyens à l’association pour agir auprès des plus fragiles. Durant trois mois, les bénévoles iront à la rencontre du plus grand nombre.

Depuis 1998, les bénévoles se mobilisent comme ici à Toulouse pour le Don'actions.
Jean-Marie Rayapen

Initié en 1998, le Don’actions est la campagne de collecte nationale du Secours populaire français. Elle doit donner à l’association les moyens d’agir en France et dans le monde.  Avec cette première campagne de l’année, le SPF se donne les moyens d’amplifier la solidarité et met toutes ses forces en mouvement. C’est la seule campagne où l’association collecte pour elle-même et où les fonds vont directement au SPF, comme l’explique Rose-Marie Papi, membre du Bureau national, chargée de la campagne du Don’actions « Avec cette campagne, le Secours populaire français se donne un double objectif : collecter auprès du public les fonds nécessaires à l’action de ses bénévoles partout en France et dans le monde, mais également contribuer à l’indépendance financière de l’association ». Ainsi, jusqu’au 25 mars, les 87 000 bénévoles du Secours populaire iront à la rencontre du public, des donateurs, des partenaires et des entreprises pour les inviter à soutenir l’association dont les besoins ne cessent d’augmenter.Cette année encore, ils ne manqueront pas d’idées : collectes au tronc, listes de souscription, stands autour des événements internes et externes, dans les lieux publics, partout où cela est possible. Dans le Lot-et-Garonne c’est autour d’une galette que les bénévoles ont démarré la campagne, à Bordeaux les enfants « Copain du Monde » se donnent rendez-vous le 30 janvier sur le marché des Chartrons en centre-ville, dans le Gard un partenariat avec France Bleu invite le public à se rapprocher du SPF et dans le Val-de-Marne une grande opération est programmée en mars dans différents lieux du département.

Deux formules possibles, carnets papier ou application mobile

 

Carnets papier ou application mobile, les deux formules seront proposées aux donateurs. Cette campagne de collecte nationale est la seule campagne où l’association collecte pour elle-même alors que les autres campagnes ont pour objectif de collecter directement pour la solidarité. Si le Don’actions a pour ambition de collecter plus d’argent, il permet aussi de renforcer son réseau de collecteurs, de partenaires, de mécènes et de personnes aidées. Comme Gérard Leblanc, bénévole à Rouen, les 87 000 bénévoles collectent pour la solidarité. Pour tous, cette campagne est importante. En quelques mots, il nous expose ses motivations.« Je suis bénévole au Secours populaire français depuis 16 ans et j’ai toujours participé au Don’actions. Lors de ma première réunion de bénévoles, il y avait la possibilité de prendre des carnets de billets et j’en ai pris 10. C’était pour commencer ! Depuis, je n’ai jamais arrêté. Chaque année, je diffuse 200 billets environ. J’ai toujours des billets sur moi pour pouvoir être réactif ! Mon entourage est au courant à présent que je diffuse des billets Don’actions. Et je connais beaucoup de monde : j’ai été facteur durant 35 ans et je suis bénévole dans un club de football depuis 50 ans. C’est important pour moi d’agir avec le SPF car c’est ma manière de pouvoir aider ceux qui en ont besoin. Je fais comme sur le logo du SPF : je tends la main. » Partout en France vous allez croiser des bénévoles avec leurs gilets bleus, certains avec des tickets et d’autres avec leur smartphone, mais tous vous proposerons de soutenir le Secours populaire, alors n’hésitez pas à leur dire oui.

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Sans les bénévoles, rien n’est possible !

C’est grâce à la mobilisation de dizaines de milliers de bénévoles que le Secours populaire peut mener ses actions. Vous pouvez nous rejoindre :

Mots-clés