Coronavirus et crise sociale: bilan à 2 mois

Le Secours populaire publie son bilan de deux mois de mobilisation exceptionnelle contre le « tsunami » de la misère engendré par la crise du coronavirus. Une crise sans précédent.

Un million deux cents soixante-dix mille personnes ont reçu des denrées alimentaires et des produits d’hygiène de la part du Secours populaire depuis le début du confinement, mi-mars. Oui, 1 270 000 personnes ! Un nombre totalement inédit sur une telle période. Autre preuve de la profonde déstabilisation du tissu social, 45 % des personnes qui se sont pressées, souvent parce qu’elles n’avaient plus rien à manger, étaient jusqu’alors pas connus des bénévoles (voir le bilan en bas de page).

Dès la mi-mars, la mobilisation associative a joué un rôle essentiel pour sauver des vies et retisser des liens avec les plus précaires : bénévoles, donateurs, partenaires étrangers, mécènes (entreprises, fondations), mais aussi salariés au sein de leur entreprises, petites ou grande, citoyens dans leur quartier – tous contribuent à une réponse à la hauteur de la situation.

Une mobilisation à poursuivre

Pour venir en aide aux personnes jetées dans la précarité et le dénuement (familles monoparentales, travailleurs pauvres, étudiants, autoentrepreneurs, restaurateurs, commerçants, etc.), le Secours populaire a puisé dans ses réserves financières. En effet, l’ensemble des initiatives de collecte, qui financent en grande partie ses actions en France et dans le monde a dû être annulé à cause de la circulation du virus. La perte de ressources est d’environ 10 millions d’euros (voir le bilan en bas de page).

Le Secours populaire lance donc un appel à tous ceux et toutes celles qui veulent poursuivre l’action, afin qu’elle continue à être à la hauteur des besoins exprimés. Surtout que, loin de s’infléchir, la crise sociale va encore s’approfondir dans les mois à venir, comme le montrent toutes les études et tous les témoignages disponibles.

Chiffres clés :

. 315 000 000 € d’aide apportée par le Secours populaire depuis le 17 mars (en valeur)

. 1 270 000 personnes ont été aidées depuis le début du confinement

. 45% des demandes d’aide sont formulées par des personnes nouvelles

. 5 000 nouveaux bénévoles ont rejoint le Secours populaire

. 300 000 € ont doté le premier fonds d’urgence permettant à nos partenaires de Guadeloupe, de Saint-Martin et de 13 pays d’Europe et du monde de soutenir leurs propres efforts en faveur des populations vulnérables.

Le Secours populaire se mobilise depuis la mi-mars pour faire face à la vague exceptionnelle de demandes d'aides provenant de millions de personnes fragilisées par la crise sociale liée à l'épidémie de coronavirus.

Le Secours populaire se mobilise depuis la mi-mars pour faire face à la vague exceptionnelle de demandes d'aides provenant de millions de personnes fragilisées par la crise sociale liée à l'épidémie de coronavirus.

Liens

Fichiers

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Sans les bénévoles, rien n’est possible !

C’est grâce à la mobilisation de dizaines de milliers de bénévoles que le Secours populaire peut mener ses actions. Vous pouvez nous rejoindre :

Mots-clés