L’accès au sport : un travail d’équipe

Sport et solidarité, au Secours populaire, tissent depuis de nombreuses années une histoire commune. L’association ne compte pas ses efforts quand il s’agit de favoriser l’accès au sport pour les personnes en difficulté et leur permettre d’assister à des rencontres sportives comme de découvrir la pratique du sport. Pour mener à bien ce combat, toutes les bonnes volontés sont mobilisées.

Sur la route du Tour de France, en 2019 comme chaque année, l'opération "Les Oubliés du sport" permet à de nombreux jeunes de découvrir le cyclisme
SPF

Des valeurs communes

Les coïncidences entre les valeurs du sport et celles liées à la pratique de la solidarité sont telles que c’est naturellement, et depuis de nombreuses années, que le Secours populaire envisage l’accès au sport comme un pilier fondamental de son action de lutte contre les exclusions. « Épanouissement personnel, émancipation, dépassement de soi, rencontre de l’autre, travail d’équipe, entraide, apprentissage de la tolérance… la liste est longue ! », témoigne Christian Lampin, secrétaire national du SPF en charge de l’accès au sport. Las des images éculées et surexploitées par certains médias d’un monde sportif qui ne serait régi que par la triche et le profit : ce sont les valeurs positives (et éternelles) du sport que le Secours populaire tient à partager avec les enfants et les familles qu’il accompagne au quotidien. « Il y a un triptyque qui permet de résumer notre approche du sport au Secours populaire, trois volets qui s’articulent logiquement entre eux et se déploient en crescendo », continue Christian Lampin. « Tout d’abord, il y a notre volonté de faire accéder les personnes en difficulté à des événements sportifs. Il s’en passe partout, et cela permet de mobiliser toute l’association. De telles sorties procurent des moments de fête, des instants vécus en famille qu’on n’oubliera pas. Ensuite, il y a tout notre travail de sensibilisation lors de journées découvertes à des disciplines sportives. Enfin, et c’est peut-être le plus important, vient le troisième volet : celui de l’accès à la pratique régulière d’un sport. Et, tout au long de ce processus, ce qui structure nos actions est la construction de partenariats avec les acteurs du monde du sport ! »

Des rencontres avec le sport

Christian Lampin, tout comme Aimel Chaibi (en charge de l’accès au sport au SPF), débordent d’enthousiasme comme d’exemples, dès lors qu’ils évoquent les différentes activités mises en place par le SPF pour que s’incarne au quotidien cet objectif que le sport « n’oublie » personne. On peut évoquer, par exemple, le partenariat noué avec l’ANESTAPS (Association nationale des étudiants en sciences et techniques des activités physiques et sportives) qui permet aux étudiants de s'engager auprès du SPF dans le cadre de leurs projets tutorés. Ainsi, depuis plusieurs années, est organisée par des étudiants l’opération « Hissons les voiles », consistant en une sortie à bord de vieux gréements dans le Golfe du Morbihan ainsi qu'une découverte du kayak de mer en faveur de personnes aidées par le SPF.

Autre opération phare, « Comme un poisson dans l’eau » a été initiée avec les centres aquatiques Récréa. Ainsi, chaque année, des stages d’une semaine sont offerts aux enfants afin qu’ils apprennent à nager et des maîtres-nageurs sont mobilisés pour surveiller les Journées des Oubliés des Vacances. Ce partenariat permet également à des jeunes majeurs qui n’en ont pas les moyens de passer le diplôme du BNSSA (Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique).

L’opération « Les Oubliés du sport » se déroule chaque année durant le Tour de France cycliste. Ce partenariat entre le SPF, la Fondation d’entreprise FDJ et le groupe Amaury Sport Organisation (ASO) permet à des centaines d’enfants, dans plusieurs villes de France, d’assister au passage du Tour en même temps que de s'initier à la pratique du BMX. A l’issue de ces journées sont remis aux jeunes participants des brevets d’état. En cet été particulier, qui voit le Tour de France repoussé au mois de septembre 2020, vingt « journées bonheur » à vélo sont organisées avec le soutien d’ASO. Celles-ci permettront à 400 enfants privés de vacances de passer une inoubliable journée de découverte du vélo, loin des soucis du quotidien.

Aux niveaux départemental et local, de tels partenariats peuvent être initiés, offrant aux personnes accompagnées par le SPF de telles opportunités de « rencontrer le sport ». Ainsi, le Marathon des Puys, imaginé par a fédération du Puy de Dôme, permet de financer des licences sportives pour les enfants des familles en situation de précarité. Ce sont près de 200 licences par an que le Secours populaire du Puy-de-Dôme parvient à offrir chaque année, ainsi que la prise en charge de tous leurs « à-côtés » onéreux, tel que l’équipement. CrocoGolf, opération impulsée dans les Yvelines avec la fondation Lacoste, permet de démocratiser la pratique du golf. Dernier exemple d’une longue liste : en Essonne, le Secours populaire et la Fédération française d’aéronautique offrent l’occasion unique à des jeunes adultes en difficulté d’éprouver les sensations fortes d’un saut en parachute.

Comme un poisson dans l’eau, Récréa
Heureux comme des poissons dans l’eau ! (Centre Récréa, Toussaint 2018)

L'important, c'est de participer

S’il fallait choisir une compétition sportive qui incarnerait de manière historique et idéale les valeurs fédératrices et émancipatrices du sport, ce serait à coup sûr les Jeux Olympiques. La signature d’une convention unit à présent le Comité d’organisation des J.O. et le Secours populaire, soutenue par le kayakiste Tony Estanguet, parrain du SPF et président du comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'été de 2024. « Le Secours populaire mettra tout en œuvre pour que Paris 2024 soit une édition solidaire ! », avance Christian Lampin. Nombreux sont les sportifs de haut niveau qui reconnaissent le travail de fond réalisé par le Secours populaire en faveur de l’accès au sport pour tous. Certains d’entre eux, tel le tennisman Jo-Wilfried Tsonga, viennent ainsi rencontrer les enfants du Secours populaire au sein des « Villages Kinder », séjours de vacances sportives qui permettent aux jeunes de découvrir différentes activités sportives. À l’issue d’une semaine de ces vacances sportives, près d’un enfant sur trois transforme l’essai en prenant une licence dans un club financée par le programme Kinder+Sport : en dix années, ce sont 2400 licences qui ont ainsi pu être offertes.

Dernière sportive de haut niveau en date à venir rejoindre le Secours populaire en qualité d’ambassadrice, l’athlète spécialiste du sprint Marie-Christine Cazier souhaite contribuer aux efforts de l’association pour permettre au plus grand nombre d’enfants et adultes en difficulté d’accéder aux événements et aux pratiques sportives. Mobiliser les acteurs du monde sportif (clubs, sportifs, institutions, entreprises, etc.) et accompagner le Secours populaire dans l’élaboration de ses projets en lien avec le sport : le travail ne manquera pas. Gageons que Marie-Christine Cazier, rejoignant la grande équipe du Secours populaire, ne comptera pas ses efforts.
 

Village Kinder 2016
Le sport, une question d'équilibre ! (Village Kinder, Eté 2016)
 
 
 
 
 
L'athlète Marie-Christine Cazier s'engage aux côtés du Secours populaire pour l'accès au sport !
 

Cet été, le sport s’invite lors des Journées bonheur et des Journées des Oubliés des Vacances ! Voici quelques exemples...

10 juillet. Fédération de l'Ain. Journée au plan d'eau de la Plaine Tonique (Montrevel)

17 juillet. Fédération de l’Essonne. Sortie accrobranches pour jeunes au parc aventure « Floreval » (Bruyères-le-Châtel).

22 juillet et 19 août. Fédérations des Côtes-d’Armor et du Finistère. Journée au Centre nautique de Plouescat.

22 juillet et 26 août. Fédération de la Sarthe. Activité voile (Marçon)

29 juillet. Fédération de l’Allier. Journée au Vélorail du Bourbonnais (Noyant-d’Allier).

4 août. Fédération de l’Ardèche. Initiation à l’escrime (Privas).

7 août. Fédération de la Savoie. Journée bateau au lac du Bourget (Bourget-du-Lac).

11 août. Fédération de l'Eure. Journée vélo (Evreux).

17 août. Fédération de la Gironde. Sortie accrobranche au par « Arbor et Sens » (Saint-Genès-de-Lombaud).

19 août. Fédération du Finistère. Journée en centre nautique (Plouescat)

20 août. Fédération du Haut-Rhin. Activités kayak et accrobranches au lac de Gerardmer (Journée des Oubliés des Vacances).

20 août. Fédération des Côtes-d'Armor. Activité labyrinthe et accrobranches à Saint-Alban et Morrieux (Journée des Oubliés des Vacances).

28 août. Fédération de l'Allier. Journées au lac de Vassivières (Faux-la-Montagne), au plan d'eau de Bruxières-les-Mines et au parcours accorbranches de Echassières.

 

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Mots-clés