Lire les témoignages

Accéder à l'ensemble des témoignages présents sur le site.

Je ne fais pas de sport en dehors de l’école, mais je voudrais vraiment pratiquer une activité physique toute l’année chez moi dans l’Oise.

Au Village Kinder pour la première fois, j'ai envie de faire du tennis, du hip-hop et du foot. Je sais nager moyen et j'aimerais m'améliorer.

Fatou, 10 ans, en vacances au Village Kinder

Je voulais partir pour les vacances : ne pas rester à la maison en Corse, où je fais de l’athlétisme. Depuis que j’ai vu un reportage sur le Village Kinder, je voulais y aller. J’ai cherché et j’en ai parlé à mes parents.

C'est mon premier séjour ici : j’ai très envie de faire du kayak !

Yasmine, 9 ans, en vacances au Village Kinder

Témoignage de Pascale, famille de vacances

Être privé de vacances, c’est terrible parce que c’est le premier budget qui saute chez les familles en difficulté.

Cette privation n’est pas anecdotique, car la parenthèse des vacances, de la pratique sportive ou de l’accès aux loisirs est indispensable à l’équilibre de chacun.

Cela permet de se ressourcer, de mettre un moment à distance la réalité quotidienne. Partir en vacances, c’est aussi un moment d’échanges privilégiés au sein des familles, qui favorise les liens, la compréhension.

Cela constitue un ballon d’oxygène qui nous renforce pour affronter le reste de l’année.

Maya Lauqué, marraine du voilier Royer / Secours populaire

J’arrive de Saint-Leu-d’Esserent (Oise) pour participer à mon premier Village Kinder.

Je vais faire du canoë-kayak, de la piscine, du hip-hop et du foot.

Ocellina, 10 ans, en vacances au Village Kinder

Pour ma première fois au Village Kinder, j’ai envie de tout faire et de la gymnastique aussi ! 

Originaire de Chaource (Aube), je n’ai pas la possibilité de pratiquer un sport en club et j’aimerais faire de la gym.

Alyson, 11 ans, en vacances au Village Kinder

Témoignage de Lucie

Interview de Ritedj en vacances au Village Kinder

Témoignage de Stéphane Bern

Je suis avec un petit groupe du comité de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), dont Patricia, notre accompagnatrice bénévole. Au Banquet des cheveux blancs, je vais discuter avec du monde et m’amuser. Je suis un ancien serveur chez Maxime, à la Tour d’argent, au Grand Café Capucine… J'ai 70 ans et je travaille encore en intérim à Disneyland, où je fais des extras. J’ai besoin de voir du monde et cela passe le temps.

Locataire dans un logement privé qu'il partage avec son épouse, Paul touche 1 100 euros de retraite.

Paul au Banquet des cheveux blancs avec Patricia, bénévole du Comité de Noisy-le-Sec.

Pages