Les legs, une autre façon de transmettre la solidarité

Du 5 au 25 octobre, une campagne nationale sur les legs est programmée sur plusieurs radios. Carole Pezron, chargée des legs, donations et assurances-vie au SPF, nous explique l’importance de cette forme encore trop méconnue de solidarité.

 

Faire un legs, une autre façon d'être solidaire
Bruno Manno

Puis-je faire un legs, une donation ou une assurance-vie au Secours populaire ?

Carole Pezron : Oui, bien sûr. Toutes les personnes disposant d’un patrimoine, quel qu’il soit (biens immobiliers, placements, assurance-vie, bijoux, œuvres d’art, livres, etc.), peuvent le transmettre, tout ou partie, à une association telle que le Secours populaire par un legs ou assurance-vie, mais aussi de leur vivant par donation ou don sur succession. Par ailleurs, le Secours populaire, reconnu d’utilité publique depuis le 12 mars 1985, est, à ce titre, exempté des droits de succession. Les biens légués servent donc intégralement les missions de l’association, sans aucun prélèvement fiscal, quelle que soit la forme choisie. Il n’existe pas de montant minimum pour contribuer à la solidarité. Il n’y a ni petit ni gros legs. L’assurance-vie est d’ailleurs aussi une formule pouvant répondre à votre souhait de transmettre à notre association un peu de votre patrimoine et de faire vivre vos valeurs humaines.

Quelles sont les démarches à effectuer pour devenir légataire au SPF ?

Carole Pezron : Dans un premier temps, nous vous proposons d’échanger sur votre projet. Cela vous permettra de nous poser toutes les questions auxquelles nous répondrons au mieux, afin que votre volonté et votre projet soient respectés. Nous pouvons également vous transmettre notre brochure d’information. Il conviendra également de prendre contact avec un notaire afin d’enregistrer votre testament, ce qui garantira son respect. L’ensemble de notre démarche concourt à vous accompagner afin que la rédaction de votre testament réponde parfaitement à votre volonté. Le 5 octobre, le SPF lance une campagne de communication sur les legs. Les legs, une autre façon de transmettre la solidarité.

Comment utilisez-vous ces fonds ?

Carole Pezron : Les legs, donations et assurances-vie sont particulièrement précieux pour les projets de l’association. Ils servent à conduire l’ensemble de ses missions sociales, ses actions de solidarité en France et dans le monde, notamment auprès des enfants et à donner aux bénévoles les moyens de conduire leurs actions en permettant par exemple le financement de l’accès à l’éducation, au soutien scolaire, aux projets culturels et de loisirs, en offrant les moyens nécessaires aux maraudes, à l'aménagement de locaux destinés à un accueil respectueux et à l’accompagnement des personnes aidées par le Secours populaire. Notre bilan d’activité montre combien notre association conduit des missions et des projets multiples, toujours au plus près des besoins des personnes et des enfants : nous pouvons également vous le transmettre. Chaque année, le Secours populaire est en mesure d’apporter son soutien à plus de trois millions de personnes en France et dans le monde. Oui, faire un legs ou transmettre une assurance-vie est important.

Liens

Mots-clés