La solidarité comme réponse à la barbarie et à la haine [Archivé]

A la suite de l’attentat contre le journal Charlie Hebdo, le Secours populaire s’associe au deuil national et rappelle son attachement aux Droits de l’Homme et à la liberté d’expression. Voici le communiqué de presse de l'association.

  • Mis à jour le :
Autour de leur Président Julien Lauprêtre, les gens de cœur que sont les dirigeants, animateurs, bénévoles du Secours populaire français s’associent au deuil qui a frappé la liberté ce 7 janvier 2015. Une minute de silence à 12h devant le siège du SPF.
Jean-Marie Rayapen

Autour de leur Président Julien Lauprêtre, les gens de coeur que sont les dirigeants, animateurs, bénévoles du Secours populaire français s’associent au deuil qui a frappé la liberté ce 7 janvier 2015.

Dès l’annonce de l’attentat odieux et criminel dans les locaux du journal Charlie Hebdo, le SPF a fait part de ses condoléances aux familles des 12 victimes, pour la plupart amis de notre association et soutiens aux causes humanitaires.

Ce 7 janvier, immédiatement dans tout le pays et dans le monde entier, s’est exprimée la solidarité comme réponse à la barbarie et à la haine.

Parce qu’il existe une résistance face à l’injustice, la barbarie, le Secours populaire français, ses dirigeants, ses animateurs, ses bénévoles entendent poursuivre, amplifier, décupler les actes de générosité pour mondialiser la solidarité et offrir à la jeune génération de la planète des « Jours heureux ».

Parce que « depuis 70 ans, tout ce qui est humain est nôtre », le Secours populaire français, comme l’indique l’article 1 de ses statuts, n’a de cesse d’agir « dans l’esprit de la déclaration universelle des droits de l’homme » et avec son mouvement d’enfants « copain du Monde », a la volonté d’apprendre aux enfants à s’aimer plutôt qu’à se déchirer.

Le SPF appelle à la promotion, à la valorisation de tous les actes de générosité qui existent chaque jour en France, en Europe et dans le monde et encourage toutes celles et ceux qui partagent cette volonté à y contribuer activement.

Mots-clés