Solidarité aux familles des victimes [Archivé]

Le président national du Secours populaire français, ainsi que des partenaires de l'association apportent leur solidarité aux victimes des évènements du vendredi 13 novembre 2015.

  • Mis à jour le :

Déclaration de Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français :

Le Secours populaire français est en deuil.

La terrible tragédie qui a fait, à Paris, plus de 120 victimes et plus de 200 blessés, le soir du 13 novembre, provoque une profonde douleur.

En quelques minutes, la vie d’innocents a été fauchée par ces monstres terroristes.

Tous les gens de coeur, rassemblés dans les comités et les antennes de l’association, lancent un appel émouvant et solennel afin que des gestes de solidarité entourent les familles de ce drame hors du commun.

Ces évènements imposent que face à la barbarie, à la haine, grandissent les sentiments, les gestes d’humanité, de solidarité, prônés par notre association.

Julien Lauprêtre

Des partenaires témoignent aussi de leur soutien :

  • Message de soutien de l'association Mopti (au Mali) : "Je vous prie de bien vouloir recevoir mes condoléances et celles de toutes les personnes qui me sont proches, suite à la tragique barbarie que vient de subir notre pays ami la France. Je prie pour que toutes les âmes se reposent en paix et je souhaite prompte guérison à tous les blessés. Merci et bonne journée à vous tous".
  • Message de soutien de l'association HED Tamat (au Niger) : "Au nom du conseil d’administration de l’ONG HED Tamat, j’exprime toute ma solidarité aux amis du Secours populaire français devant la terrible tragédie qui a fait près de 129 morts et autour de 320 blessés dans la nuit du 13 au 14 novembre 2015 à Paris. Au nom du conseil d’administration de l’ONG HED Tamat et à mon nom propre, je présente mes condoléances les plus attristés aux familles des victimes et ma compassion au peuple français en général. Devant une telle épreuve, les valeurs de solidarité et d'humanité toujours mises en avant par le Secours populaire français, trouvent tout leur sens".

Mots-clés