Le Secours populaire français a toujours été présent dans le monde [Archivé]

  • Mis à jour le :
Depuis 1945, le Secours populaire français a toujours été présent dans le monde lors de situations de conflits ou de catastrophes naturelles. La fédération de Seine-Maritime relaie les appels et s’implique pour collecter des fonds et aider au financement de projets et suivis par l’association nationale. 
 
Le 26 décembre 2004, le tsunami en Asie du Sud-Est a entraîné la mort de 220000 personnes.
Cet événement a entraîné un élan de solidarité partout dans le monde. Notre fédération a recueilli près de 180 000 euros. Des aides d’urgences organisées par l‘Association nationale ont permis de prendre contact avec des associations locales qui souhaitaient financer des projets de réhabilitation/développement ; puis il a été proposé aux fédérations de soutenir directement des associations. Les responsables départementaux de notre fédération ont décidé de soutenir un projet en collaboration avec une association indienne. 
 
En Inde :
En juin 2006, à l’issue d’une expertise menée sur le terrain avec une association indienne, est né le partenariat avec MNTN (Madhar Nala Thondu Niruvanam). Le premier projet soutenu a consisté à la mise en place d’une coopérative laitière en fournissant une vache et un veau à 80 femmes dalits (hors caste). Les femmes ont été formées à l’élevage mais aussi à la gestion. D’autres projets ont été mis en place : formations d’infirmières, de couturières et apprentissage de la conduite. 
Enfin une maison de l’enfance a été construite en 2011 pour recueillir les bébés abandonnés. 
 
Au Niger : 
Depuis 2006 nous participons aux projets mis en place au Niger. D’abord 100 puits (maraîchers, pastoraux et villageois) ont été financés en partenariat avec la fédération des Yvelines puis nous avons géré les projets en direct avec notre partenaire HED Tamat : case de santé, blocs sanitaires, bibliothèque. D’autres projets encore ont été financés grâce aux actions des clubs « copain du Monde » : pépinières, malles de lecture et poulaillers. 
Pour répondre à des besoins d’urgence nous avons également financé en 2017 les  repas dans dix écoles pendant trois mois ; cette intervention a permis d’éviter la déscolarisation des enfants en raison de l’absence de service de cantine.
 
En Mauritanie :
C’est en 2012 qu’a commencé notre collaboration avec l’Association EL Karamat en Mauritanie : le premier projet avait pour objectif principal la lutte contre les mariages précoces et les mutilations génitales féminines dans 17 adouabas (villages) de la commune de Gatt Teydouma. L’objectif spécifique du projet consistait à créer les conditions sociales et économiques d’un changement de comportement des communautés villageoises.
Depuis le Secours populaire a soutenu la mise en place de maraîchage et d’élevage pour 11 villages soit 550 femmes.
La Mauritanie est un pays en insécurité alimentaire récurrente : sécheresse, désertification et pauvreté. En 2015, 2016 et 2018 nous avons aidé à financer l’achat de denrées afin de permettre aux populations d’assurer la soudure entre les récoltes.
 
Voilà notre engagement en faveur de la solidarité internationale ! 
Tout au long de ces années les échanges avec nos partenaires nous ont permis de créer des liens d’amitiés et d’enrichir notre connaissance de l’autre.