L’appui durable du SPF aux réfugiés et aux migrants [Archivé]

Au lendemain du sommet sur la crise migratoire, qui s’est tenu à l’ONU, à New York, le 19 septembre 2016, le SPF appelle ses donateurs à un élan de générosité afin d’amplifier les actions de solidarité aux réfugiés et aux migrants.

Depuis plusieurs mois les bénévoles du Secours populaire apportent leur soutien aux réfugiés et aux migrants, notamment à Grande-Synthe dans le nord de la France. Ici, un petit garçon joue, malgré la rudesse de ses conditions de vie.
Eloïse Bollack

Au niveau mondial, plus de 60 millions de personnes sont « déplacées », obligées de vivre loin de leur foyer. Près d’un tiers d’entre-elles ont dû quitter leur pays, devenu hostile. « Le Secours populaire français contribue à soulager la souffrance de ces personnes, qui ont fui l’horreur, notamment à cause des conflits. La volonté du SPF est d’agir ici, en France, mais aussi là-bas : au Liban, en Irak, en Grèce, aux côtés des partenaires locaux. Ces partenaires du SPF réalisent aussi des programmes d’urgence en Turquie et en Jordanie, où la situation des réfugiés est préoccupante », explique Ismaïl Hassouneh, secrétaire national du SPF. Cette crise est la plus grave depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, engendrée par le conflit en Syrie, mais également la situation en Irak, en Afghanistan, en Erythrée, au Soudan, dans la région des Grands lacs...

Le SPF solidaire en France et dans le monde

La solidarité envers les réfugiés et les migrants n’est pas chose nouvelle pour le Secours populaire français, qui s’est engagé à leurs côtés tout au long de son histoire. Déjà, dans les années 70, l’association avait soutenu les réfugiés chiliens et espagnols qui fuyaient les dictatures de leur pays.
En France, SPF joue un rôle capital pour ces populations migrantes et réfugiées, principalement dans les 1 256 permanences d’accueil réparties sur tout le territoire. Aide alimentaire, accompagnement administratif, cours de français, soins médicaux... des lieux où les réfugiés et les migrants trouvent soutien et bienveillance. Depuis plusieurs mois, de nombreux bénévoles manifestent leur solidarité aux réfugiés, en offrant une aide matérielle ou financière au Secours populaire, en proposant du temps. Certains vont aussi au-devant d’eux, dans les camps comme à Calais ou à Grande-Synthe dans le nord de la France, ou encore dans des squats, comme à Paris ou à Lyon ou durant les maraudes auprès des sans-abri... « Cette solidarité est une réponse formidable aux propos violents et racistes, dont les réfugiés et les migrants sont souvent la cible », note Ouahab Saoudi, responsable de l’Espace solidarité internationale du SPF, à Lille, dans le Nord.

Un accompagnement sur la durée

En Europe, mais aussi dans le reste du monde, le SPF apporte son soutien à ses partenaires pour les aider concrètement à venir en aide aux populations chassées par les conflits, mais aussi par les catastrophes naturelles comme la sécheresse, les inondations… « Le SPF ne disposant pas de moyens financiers suffisant lui permettant d’agir dans tous les pays frontaliers de la Syrie, bien qu’il ait des partenaires en Turquie et en Jordanie, a fait le choix de ne pas se disperser et d’agir plutôt au Liban, où les besoins sont énormes », déclare Ismaïl Hassouneh. Le SPF est présent au Liban auprès de son partenaire non confessionnel Development for People and Nature Association (DPNA), prenant en charge 2 000 familles, soit 12 000 personnes, des Syriens qui ont été jetés sur les routes de l’exil, par la guerre civile. Le soutien du SPF à l’association DPNA s’inscrit dans un partenariat au long cours et d’une importance capitale. La guerre en Syrie suscite en effet une grande inquiétude au sein de la population libanaise. Sa proximité avec Beyrouth constitue une menace de déstabilisation sociale, politique et économique, alors que le Liban depuis plusieurs mois traverse une crise sans précédent. En Irak, le SPF est en lien avec l’association non confessionnelle Iraqui Al-Amal depuis 1992 dans la région d’Erbil, ou encore à Djibouti en faveur des réfugiés somaliens et éthiopiens ou en action auprès des réfugiés yéménites. « Pour le Secours populaire français, la solidarité, c’est ici en France, mais aussi là-bas. Cette situation extraordinaire mérite une réponse de la même nature, fondée sur la nécessaire solidarité. Les dons financiers nous permettront de développer les aides auprès des réfugiés et des migrants », déclare Ismaïl Hassouneh.

Fonds d’urgence

70 ans après sa création, le Secours populaire français, fidèle à son histoire, a ouvert un « fonds d’urgence migrants-réfugiés » pour que la solidarité se hisse à la hauteur de cet enjeu historique, celui de soulager le malheur de ces personnes pour qui la vie est à réinventer.

En images

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Mots-clés