Les médecins du SPF face à la campagne de vaccination

Alors que la campagne nationale de vaccination contre le Covid 19 démarre en France le Bureau national du Secours populaire français rappelle la place de l’association sur les questions de prévention et d’accès aux soins, notamment au sujet de la vaccination.

 

  • Mis à jour le :
Dans tous les relais santé de l'association les médecins du SPF accompagnent les familles dans leurs parcours de soins.
Olivier Pasquiers

« La crise sanitaire que nous traversons ne fait qu’amplifier le besoin de nous entourer des professionnels et d’agir en lien avec les acteurs de santé dans les villes, les départements, les régions où nous sommes implantés et organisés : ARS, Ordre des médecins, centres de santé municipaux, hôpitaux, cliniques, Centres de protection maternelle et infantile, universités de médecine, mutuelles, etc.Le SPF ne veut pas d’une médecine à deux vitesses et encourage, par ses actions, l’accès aux droits à la santé, tout en protégeant les personnes en situation de pauvreté et de précarité qui sont encore plus vulnérables face à la pandémie de la Covid-19. Les actes de soins doivent se faire dans des lieux adaptés, sécurisés et agréés par la puissance publique. L’association ne transforme pas ses locaux en centres de vaccination, en cabinets médicaux. L’accès aux droits dans le domaine de la santé est un enjeu et nous savons que les personnes en situation de pauvreté et de précarité renoncent aux soins. Elles ont déjà tellement de problèmes à régler que la santé n’est pas une priorité. De plus, les dispositifs de santé étant éloignés des quartiers populaires et des milieux ruraux, elles n’ont recours à un praticien que dans les situations d’urgence. Elles ont des difficultés d’accès à leurs droits et l’accès au tout numérique en 2022 va encore plus les exclure.Avec les "Médecins du SPF", le rôle du Secours populaire est de sensibiliser, d’accompagner vers les centres de santé, vers un réseau de professionnels de santé pour que les personnes, qui subissent déjà la pauvreté et la précarité puissent, comme les autres, avoir accès à leurs droits, avoir accès aux soins dans le respect de leur dignité. Tout en respectant le libre choix de la personne, les "Médecins du SPF" encouragent les personnes les plus vulnérables à se faire vacciner dans des lieux adaptés et dédiés, qui tiennent compte des conditions de conservation des vaccins, et qui mettent en place un suivi des effets secondaires potentiels du vaccin. L’accompagnement des "Médecins du SPF" s’inscrit dans l’action généraliste de l’association, aux côtés de l’aide alimentaire, l’accès au sport et aux savoirs ; cet ensemble a un impact sur la santé physique et mentale des personnes et donc leur résistance au virus. Il est à noter que la chaleur de l’écoute et l’accueil des collecteurs-animateurs bénévoles est déjà un "acte thérapeutique" qui fait du bien au moral. La sensibilisation auprès des enfants, avec le mouvement d’enfants "copain du Monde", qui a leur tour deviennent des "transmetteurs", participe à l’effort de santé publique.Nous voulons éclairer les personnes, les accompagner, afin qu’elles soient actrices de leur propre choix. Chacun doit garder sa liberté de conscience en étant un citoyen éclairé. C’est notre démarche d’éducation sanitaire populaire. Dans cette crise qui est sanitaire, nous avons encore plus besoin d’avoir à nos côtés des "Médecins du SPF" pour protéger les personnes face à la pandémie. »

 

Mots-clés