Deux ans après les ouragans, le SPF est toujours présent dans les Caraïbes

 

Irma, l’un des plus puissants ouragans jamais enregistrés dans l’Atlantique, ravageait de nombreuses îles des Caraïbes, le 6 septembre 2017. Puis ont suivis les ouragans José, Katia, Maria...  Immédiatement le SPF est venu en aide à des dizaines de milliers de sinistrés et de sans-abri. Aujourd’hui la solidarité est toujours d’actualité dans cette région.

 

En septembre 2017, l'ouragan Irma ravageait une partie des Caraîbes
Jean-Marie Rayapen

Cet été, des enfants de Saint-Martin et de Guadeloupe ont séjourné en Métropole, notamment dans les Vosges et l’Ile-de-France. Invités par le SPF dans des Villages copain du Monde, ces enfants toujours marqués par ce qu’ils ont vécu en septembre 2017, ont pu profiter d’un séjour où solidarité et la découverte étaient au rendez-vous. En effet, depuis bientôt deux ans l’association est toujours sur place et travaille avec ses partenaires locaux pour aider les familles qui ont besoin de temps pour reprendre une vie normale « Nous avons tous en mémoire les terribles images des ouragans qui se sont abattus sur les Caraïbes en cette fin d’été 2017. Irma, Katia, José… Aujourd’hui le SPF est toujours aux côtés des familles sinistrées. Il faut du temps pour tout reconstruire, et puis il n’ y a. pas que la dimension matérielle. De nombreuses maisons ont été détruites et les séquelles psychologiques sont encore présentes. Une telle catastrophe laisse des traces dans les esprits » explique Corinne Makoswki secrétaire nationale du Secours populairechargée de la solidarité internationale.

62 tonnes de produits alimentaires distribués

Aujourd’hui le bilan des actions menées par le SPF sur place est conséquent. En effet après le passage du premier ouragan, le Secours populaire a débloqué 100 000 euros de son fonds d’urgence pour apporter une aide matérielle aux victimes sinistrées. Dans le même temps, des contacts avec des associations partenaires caribéennes étaient pris. Ces actions d’urgence se sont portées sur tous les territoires touchés, à Saint-Martin en Guadeloupe, à la Dominique, à Anguila, au Mexique et à Cuba. Au total ce sont plus de 30 000 personnes qui ont pu être aidées. Avec 62 tonnes de produits alimentaires, 990 et 200 000 pastilles de potabilisation les des milliers de personnes ont pu être mises rapidement hors de danger et recevoir de quoi se nourrir. Plusieurs missions se sont également rendues sur place. Des rencontres avec les populations ont permis d’identifier les projets à conduire.

Projets sur le long terme

En Guadeloupe et à la Dominique, le SPF a permis notamment la réparation de bateaux de pêche artisanale et a remis du matériel professionnel à 90 pêcheurs. L’association a fait de même au Mexique dans l’État d’Oaxaca, frappé par les séismes destructeurs des 7, 19 et 23 septembre : 160 femmes amérindiennes ont repris leur travail grâce à l’apport d’intrants et de matériels nécessaires à la fabrication de galettes de maïs. A Cuba, avec l’Association cubaine de production animale, des infrastructures d’élevage appartenant à 226 familles ont été réparées dans la province de Santa Clara. Quatre mois après cette terrible catastrophe, les Pères Noël verts organisaient un goûter de Noël pour 300 élèves de l’école Marie-Amélie Leydet de Saint-Martin. Des livres et des fournitures scolaires leur ont été distribués. Les écoliers ont aussi reçu des cartes postales écrites par des enfants « copain du Monde » de métropole, avec lesquels ils ont engagé une correspondance après les ouragans.Tous les partenaires des Caraïbes sont invités en novembre à Perpignan pour le 37 e congrès du SPF. L’occasion pour l’association de mettre en avant le travail de son réseau et de recueillir les témoignages des acteurs associatifs dans cette région du monde où les aléas climatiques sont de plus en plus violents et fréquents , comme l’a montré le passage de l’Ouragan Dorian aux Bahamas le 2 septembre dernier. Catastrophe pour laquelle le SPF se mobilise actuellement.

Liens

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Mots-clés