Opérations collectes, du souffle pour la solidarité

La campagne pauvreté-précarité menée chaque année par le Secours populaire s’impose comme une nécessité dans un contexte où la pauvreté ne cesse d'augmenter. À travers les collectes, les entreprises partenaires apportent un précieux renfort qui démultiplie la capacité d’agir des bénévoles.

  • Date de mise à jour :
Collecte alimentaire dans un supermarché des Yvelines.
Michel Moncel

Le sondage Ipsos-SPF 2017, paru en septembre dernier, confirme un enracinement de la pauvreté en France. Les personnes âgées n’échappent pas à ce phénomène qui enlise les plus fragiles dans un quotidien fait de privations. Pour plus de la moitié d’entre elles, la pauvreté se tient en embuscade, représentant une redoutable menace, quand elle n’est pas déjà, pour d’autres, une réalité douloureuse. Salariés précaires ou retraités obligés de reprendre une activité pour compléter leur maigre retraite, de plus en plus de seniors peinent à manger à leur faim, à se soigner et sont parfois contraints de s’endetter pour  boucler leur budget mensuel. 

Campagne Pauvreté-Précarité

Dans ce contexte, la campagne pauvreté-précarité menée chaque année par le Secours populaire, s’impose comme une nécessité.

Aide alimentaire, aide à l’achat des fournitures scolaires, au maintien dans le logement, accès aux soins, à la culture, au sport … l’association investit tous ces chantiers à la faveur de cette campagne, redoublant d’efforts auprès des personnes qu’elle reçoit dans ses permanences d’accueil pour les aider à traverser le cap de la rentrée.

Les collectes, un renfort précieux

À travers les opérations de collectes, les entreprises partenaires apportent un précieux renfort qui démultiplie la capacité d’agir des bénévoles.

Conforama, partenaire du Secours populaire depuis 2006, offre ainsi, cette année encore, 90 kits de mobilier neuf à des familles soutenues par l’association. La rentrée scolaire étant pour les ménages l’un des plus gros postes de dépenses : une collecte nationale de fournitures a été  menée tambour battant dans les hypermarchés Carrefour du 8 au 28 août et, fin août, dans les magasins Auchan, tandis que l’enseigne C&A a lancé une opération de ce type dans 172 de ses magasins en France afin de financer les actions de soutien à la rentrée scolaire et à l’accès au sport. Quant à Kinder + sport, qui a enchanté l’été de milliers d’enfants du Secours populaire dans son village de Temple-sur-Lot (Tarn-et-Garonne), il prolonge comme chaque année son engagement en finançant également la pratique d’un sport découvert par les enfants lors de leurs vacances.

Quelques exemples, qui n’épuisent pas la multitude des partenariats existants, mais qui donnent un aperçu de leur efficacité dans la lutte contre les inégalités.

Mots-clés