Record battu pour la vente aux enchères recto/verso

Toutes les œuvres d’art réunies au sein de l’opération recto / verso ont trouvé preneurs, dimanche 24 juin, lors de la vente aux enchères à la Fondation Vuitton. Les 305 000 euros collectés faciliteront les actions d’accès à la culture du Secours populaire français.

La vente aux enchères de la seconde édition de l'opération recto / verso a permis de collecter 305.000 euros
Jean-Marie Rayapen

Menée sous la houlette de maître Alexandre Millon, la vente aux enchères, qui s’est déroulée le dimanche 24 juin dans l’auditorium de la Fondation Louis Vuitton, a permis de placer les 111 œuvres d’art qui avaient été offertes gratuitement par des artistes contemporains dans le cadre de l’opération recto / verso.

Grâce au mécénat de LVMH, qui a pris en charge la totalité des frais du projet, l'intégralité des 305 000 euros recueillis auprès des collectionneurs et des amateurs d’art qui s’étaient déplacés servira à financer des actions d'accès à la culture auprès des personnes les plus précaires. « Avec cette somme, nous allons permettre à encore plus d’enfants et de familles de dépasser leur quotidien difficile à travers de nombreux projets culturels », s’est réjoui Julien Lauprêtre, le président du SPF.

Le montant recueilli par le SPF est supérieur à celui collecté lors de la précédente édition de l’opération, celle de 2015, notamment à travers la vente d’une œuvre de Jeff Koons, mais aussi de Takashi Murakami, dont la toile « A field of flower Seen from the Stairs to Heaven » a décroché la plus grosse enchère avec 55 000 euros ; ou encore « Johnny’s memories » de Robert Longo, adjugé à 30 000 euros.

Mots-clés