« Le SMS ouvre à tous la possibilité de faire un don »

Le Secours populaire français lance, le 12 mai, une campagne pour inciter le grand public à lui faire des dons par SMS, au numéro « 9 22 22 ». Richard Béninger, secrétaire national chargé de la communication et des ressources financières, décrit cette initiative destinée à convaincre de nouveaux donateurs.

Le SPF peut désormais recevoir des dons par SMS et lance une campagne de communication pour le faire savoir.
Havas

Quel est l’objectif de cette campagne annonçant le lancement du numéro « 9 22 22 », au profit du SPF ?

Richard Béninger, secrétaire national chargé de la communication et des ressources financières.

Richard Béninger : Nous voulons faire connaître au grand public qu’il existe désormais la possibilité, pour chacun, de faire un don au Secours populaire par un simple SMS, en composant le « 9 22 22 ». L’idée est de montrer que le téléphone, qui est l’outil personnel le plus utilisé au quotidien par tout un chacun, peut devenir le moyen d’un geste simple de solidarité : faire un don de 2, 5 ou 10 euros. Cela n’a rien d’évident puisque le don par SMS a été légalisé et encadré, qu’en décembre dernier. Ce n’est pas encore une habitude, par définition, alors que dans des pays comme le Canada ou le Royaume-Uni, il est devenu le premier canal de dons aux associations.

Dans des pays comme le Canada ou le Royaume-Uni, le SMS est devenu le premier canal de dons aux associations.

Qu’attend le SPF de ce nouvel outil de collecte ?

Nous espérons nous adresser à un nouveau public, ceux qui – très nombreux – connaissent et apprécient les actions de l’association, mais qui ne sont pas encore donateurs. Nous allons, à travers cette campagne, leur expliquer que le SPF a, avant tout, besoin de dons financiers pour pouvoir continuer ses multiples activités. Comme nombre d’association, l’âge moyen de nos donateurs est assez élevé. Avec cette campagne, nous avons donc pour objectif de nous adresser en priorité à un public plus jeune.

Avec cette campagne, nous avons (...) pour objectif de nous adresser en priorité à un public plus jeune.

Allez-vous inciter vos donateurs actuels à relayer cette campagne ?

Oui, il est important qu’ils informent autour d’eux de l’existence de ce nouvel outil. Qu’ils transmettent, en quelque sorte, le témoin en faisant découvrir cette nouvelle possibilité à leur entourage. Le don par SMS implique de faibles montants ; ce qui ouvre la possibilité à tous de participer. Multiplier les dons de 2, 5, 10 euros, c’est multiplier les actions de solidarité de proximité : dix personnes qui envoient le SMS « DON 5 » au 9 22 22 permettent à un enfant de partir en vacances. Nous allons poursuivre cette campagne tout au long de l’année, dans les médias traditionnels et sur les réseaux sociaux.