Don’actions 2018 : les collectes à la fête

Pour ses vingt ans, le Don’actions 2018 propose de nouvelles formes de collectes et un tirage digital, « le jeu solidaire », qui complète celui des tickets-dons. Le but de cette campagne : donner les moyens d'agir au SPF et déployer la solidarité face aux besoins qui ne cessent de croître à mesure que la pauvreté gagne du terrain.

Collectes pour le Don'actions dans un marché à Nantes, par le Secours populaire de Loire-Atlantique.
SPF 44

« Donnez-nous les moyens d’agir et de développer la solidarité de proximité en toute indépendance. » Tel est l’objectif du Don’actions 2018, la campagne de collecte du Secours populaire français, qui va se déployer de janvier à mars 2018 dans les rues de France.

« Se montrer sur la voie publique, les supermarchés, les marchés, c’est une façon d'affirmer que l'association est présente sur le terrain », résume Malika Tabti, directrice de la collecte et de la communication. Alors que 37 % des Français ont déjà subi la pauvreté (baromètre Ipsos-SPF 2017) et que les demandes d’aide explosent*, « il est indispensable que la solidarité populaire sème de l’espoir et contribue à faire advenir des jours heureux », souligne Julien Lauprêtre, président du SPF. Très attachés à ses actions de solidarité**, les donateurs du Secours populaire sont prêts à relever ce défi. Pour les vingt ans du Don’actions, les formes de collectes et de participation se diversifient. En plus du traditionnel carnet de dix tickets-dons, un tirage digital du Don’actions, « le jeu solidaire », est organisé en ligne du 20 janvier au 16 mars 2018. Sur un site aux couleurs du Don’actions, une billetterie en ligne permet d’y participer (deux euros l’unité), avec à la clé un voyage à gagner attribué lors d’un tirage spécifique.

En complément des troncs, des boîtes de micro-dons à paiement sans contact seront expérimentées pendant certaines collectes. Et, à tout moment, il est possible de faire un don par SMS au 9 2 2 2 2. Ces différentes formes de collectes s’ajoutent à la diffusion des carnets de dix tickets-dons (2 euros le ticket). Leur vente, pendant laquelle les bénévoles présentent les valeurs et les actions du Secours populaire, commence habituellement dès le mois de décembre et se poursuit jusqu’au 16 mars, date du tirage national et du « jeu solidaire » qui clôture la campagne.

Don'actions 2017 à Toulouse

De jeunes Toulousains bénévoles
ont sillonné Toulouse, en février 2017,
pour distribuer des tickets
du Don'actions et donner
du souffle aux actions
​du Secours populaire.

 

 

 

DES MILLIERS DE BÉNÉVOLES MOBILISÉS

La journée officielle de lancement du Don’actions aura lieu le 20 janvier. « Nous souhaitons organiser une grande mobilisation autour de cette date. Cela doit se traduire par la présence de milliers de bénévoles dans une dizaine de villes », souligne Christian Causse, chargé des événements extérieurs du SPF.

En Île-de- France, un rassemblement se tient à 10 heures à Paris, place de l’hôtel de ville.

« Nous comptons sur au moins un millier de personnes des huit fédérations franciliennes du SPF pour réaliser une collecte à grande échelle, avec des centaines de bénévoles parés de leur gilet bleu du SPF, précise Christian Causse. L’idée, c’est de mobiliser sur un temps donné nos collecteurs pour sensibiliser l’opinion à la nécessité de cette campagne. Cet acte de générosité nous donnera les moyens financiers de répondre aux demandes de plus en plus importantes. »

Lors de ce lancement, la Fédération du Vaucluse mobilise ses bénévoles afin d’organiser des collectes au tronc dans trois villes du département, dont Avignon et Orange. À la fin de la journée, des gâteaux des Rois, couronne de brioche aux fruits confits dégustée dans le sud de la France pour l’Épiphanie, seront partagés sur les places de ces villes. À Bischheim, la Fédération du Bas-Rhin prépare un repas dans une salle du comité d’entreprise de la SNCF.

Don'actions 2017 à Nîmes Lors du dernier Don'actions,
le tabac-presse Pantel et fils,
au centre de Nîmes, accueille
les bénévoles qui diffusent
des tickets pour le Don'actions
​auprès de la clientèle.

 

 

 

SPECTACLES, ENCHÈRES, BRADERIES

Chaque événement peut être l’occasion de réaliser une action : rencontres sportives, concerts, spectacles, tournées artistiques des parrains, fêtes populaires, ventes aux enchères, comme celle qui se tiendra les 3 et 4 mars 2018 dans le Vaucluse. Les 22 et 23 février à La Rochelle, la Fédération de la Charente-Maritime organise lors de sa 7e fête de la solidarité une grande vente aux enchères d’objets d’art – tableaux, photos, antiquités, instruments de musique… Des diffusions de tickets-dons auront lieu pendant ce « temps fort » de la campagne, qui doit rassembler 2 000 personnes, dont des élus et des partenaires. Le 14 janvier, la Fédération de Paris tient un vide-greniers au Carreau du Temple (3e arrondissement), avec un stand dédié au Don’actions.

Locale ou nationale, une compétition sportive permet de diffuser des tickets-dons auprès des supporters. En février-mars, les bénévoles de la Fédération d’Indre-et-Loire du SPF se mobilisent avant le match et à la mi-temps pour collecter lors des rencontres à domicile du Tours football club (TFC), qui joue en ligue 2 ; du Tours Volley-Ball, évoluant depuis 1993 en Ligue A et de l’Union sportive Tours rugby.

Des collectes peuvent également être réalisées à l’occasion d’un événement festif – thé dansant, galette des Rois le dimanche 7 janvier 2018, Saint-Valentin le mercredi 14 février. Pendant cette semaine de la Saint- Valentin, la Fédération du Vaucluse vend des roses sur les marchés. C’est aussi la période où les bénévoles d’Indre-et-Loire organisent des collectes dans les galeries marchandes de deux magasins Auchan, celui de Chambray-lès- Tours et de Tours nord.

« Je suis relativement bien informée sur la campagne locale du prochain Don’actions par un ami et ancien patron, qui s’occupe du Secours populaire à Montpellier, où ils vont organiser une braderie dans un quartier difficile de la ville : c’est bien ! », encourage Marie-Thérèse, donatrice de longue date au Secours populaire. « Je suis sensible à ce type d’action. À la retraite depuis peu, j'y participerais volontiers en tant que bénévole. Les gens ont besoin d’avoir des contacts, car ils sont un peu isolés. Si des bénévoles vont à leur rencontre et discutent avec eux, cela ne peut être que bénéfique ! », souligne cette Montpelliéraine.

Braderies, ventes aux enchères…, des rendez-vous propices pour diffuser les tickets-dons auprès du public. Ici, une braderie organisée par le SPF de Charente-Maritime en 2017.Braderies, ventes aux enchères…,
des rendez-vous propices pour
diffuser les tickets-dons
auprès du public. Ici, une braderie
organisée par le SPF de
Charente-Maritime en 2017.

 

 

 

Dans la Marne, la fédération du SPF doit reconduire un partenariat avec le syndicat des boulangeries, ce qui permettra, comme en 2017, de diffuser les tickets du Don’actions avec la baguette et les croissants du matin. Des partenariats avec les buralistes sont également prévus dans différentes fédérations du SPF. Dans les restaurants d’entreprise de Kronenbourg à Obernai (Bas-Rhin), des bénévoles, retraités de cette société, diffusent des tickets-dons auprès des salariés : une bonne occasion de retrouver d’anciens collègues et de partager les valeurs de la solidarité. Des bénévoles de la Fédération de Paris doivent par ailleurs être présents dans les locaux de SMACL Assurances (9e arrondissement). Dans un département rural comme l’Ardèche, « les ventes sur les marchés fonctionnent très bien et nos dix comités sont parties prenantes. Pour le Don’actions 2018, trois d’entre eux ont prévu d’organiser des réveillons », souligne Claude Esclaine, le secrétaire général de la Fédération de l’Ardèche. Quelque 5 000 tickets ont été écoulés dans le département, en 2017. « Les recettes de la campagne financent directement nos comités, qui mobilisent bénévoles, personnes accueillies et copains du monde », précise Claude Esclaine.

« Je compte prendre part au prochain Don’actions : ce sera ma première campagne, indique Philippe Armillac, ancien exploitant agricole, membre du comité de Cancon (Lot-et-Garonne). Bénévole depuis avril 2017, je contribue avec plaisir à toutes les actions auxquelles on me demande de participer, comme la distribution alimentaire ou différentes collectes. Je suis content d’apporter ma pierre à l’édifice ! » Cette campagne est un moment privilégié pendant lequel les 80 000 bénévoles du SPF peuvent unir leurs forces. « Inciter les bénévoles du SPF à devenir collecteurs est une mission essentielle de l’association, souligne Joëlle Bottalico, membre du Bureau national du SPF. Faire venir, accueillir, impliquer et responsabiliser sont les quatre étapes indispensables pour y parvenir. Cette approche s'inscrit dans notre démarche d’éducation populaire. »

 

RETRAITÉS, ACTIFS, ÉTUDIANTS, COPAINS DU MONDE

Pour prêter main-forte, les équipes de jeunes sont sollicitées et il est possible de mobiliser au-delà des habitués de cette campagne. Pendant trois mois, retraités, actifs, étudiants et enfants de Copain du monde s’impliquent et s’épaulent pour collecter. En 2017, 35 clubs Copain du monde ont participé au Don’actions, soit sept de plus qu’en 2016. Cette année, pour leur 25e anniversaire, les copains du monde devraient être encore plus nombreux. « Quand ils sont bien accompagnés et bien préparés, les enfants sont de bons ambassadeurs de la solidarité », souligne Claude Esclaine.

Ceux qui sont accueillis par le SPF peuvent devenir « don’acteurs ». Dans toute la France, près de 3 200 personnes aidées ont participé au Don’actions en 2017, trois fois plus qu’en 2016. « Rejoindre un moment de collecte, une action de solidarité leur permet d’avoir confiance en elles, d’aller vers les gens », confirme Anne Colas, trésorière départementale (Fédération du Lot-et-Garonne) et du comité de Cancon. « Le Don’actions permet de présenter toutes les campagnes du Secours populaire et de donner une visibilité totale à nos missions de solidarité », explique Fathia Abdellaoui de la Fédération d’Indre-et-Loire. « Et pendant les collectes, on plaisante parfois avec les gens qui ne connaissent pas forcément le SPF », souligne cette bénévole, référente du Don’actions depuis cinq ans.

Le Don’actions apporte des fonds nécessaires au quotidien d'une fédération, au plus près des gens qu'elle accueille. En 2017, il a notamment contribué à l’acquisition d’une camionnette qui assure une permanence mobile hivernale auprès des sans-abri de Reims. Au comité de Cancon (Lot-et-Garonne), il a permis d’acheter un réfrigérateur et un congélateur qui servent à stocker les produits frais distribués aux personnes accueillies.

« Le Secours populaire m’a aidé à un moment critique de ma vie et je suis content maintenant de participer à ses actions, souligne Philippe Armillac du comité de Cancon. Elles m’apportent beaucoup de choses : la convivialité entre bénévoles et le contact avec les gens. Alors que je vis isolé à la campagne, ces initiatives sont pour moi l'occasion d'aller vers les autres, au lieu de me renfermer sur moi-même. Cela m’ouvre au monde extérieur : c’est très positif. »

* L’année 2016 a été marquée par une forte hausse du nombre de personnes accueillies dans les permanences et relais-santé du SPF, de 15 à 50 % selon les départements : + 20 % en Moselle, + 22 % dans les Côtes-d’Armor, + 30 % en Loire-Atlantique, + 47 % en Haute-Garonne, + 50 % dans l’Hérault, selon un sondage minute réalisé le 11 janvier 2017, auprès de 57 fédérations du SPF.

** Parmi les donateurs du SPF, 92 % se disent attachés à ses actions de solidarité, selon la consultation nationale des donateurs. 

Articles

Fichiers

Liens

Témoignage

Je m’implique dans le Don’actions depuis 2014, souligne Marc Emmanuel, animateur de télévision, l'un des 200 parrains du Don'actions. Cette campagne, c’est un don concret pour l'accomplissement des missions du SPF. C’est précieux : garantir les moyens pour envoyer 5 000 gamins à la mer l’été prochain, entretenir nos locaux… Ce qui me plaît (…), c’est cet engagement de terrain, avec partout en France des dizaines de milliers de bénévoles. C’est à eux qu’il faut rendre hommage.