Sondage Ipsos / Secours populaire 2019 : jeudi 12 septembre [Archivé]

  • Le :

Résultats sous embargo jusqu’au 12 septembre - 6h

Jeudi 12 septembre, le Secours populaire français lance sa campagne « Pauvreté-Précarité » en publiant les résultats d’un sondage Ipsos / Secours populaire sur la pauvreté en France. Cette étude comprend un baromètre sur la perception de la pauvreté en France (la manière dont elle est définie et redoutée par les Français, mais aussi vécue par une partie de la population), avec un focus sur « les enfants et la pauvreté ». Un panel d’enfants de 8/14 ans a été interrogé sur leur perception de la pauvreté. Bigflo & Oli sont parrains de la campagne « Pauvreté-Précarité » 2019 du Secours populaire.

Jeudi 12 septembre à 9h : conférence de presse au collège Bellevue à Toulouse (5 Chemin de Pouvourville). En présence de Houria Tareb, Secrétaire nationale du Secours populaire français et Secrétaire générale de la fédération de Haute-Garonne du Secours populaire ; Thierry Robert, Secrétaire national et Directeur général du Secours populaire français ; Etienne Mercier, Directeur chez Ipsos Public Affairs ; et de collégiens acteurs de solidarité avec « copain du Monde ».

Le baromètre de la pauvreté réalisé par Ipsos pour le Secours populaire permet de dresser un état des lieux de la précarité en France. L’édition 2019, treizième vague du baromètre, a été conduite par téléphone, en mai 2019, auprès d’un échantillon représentatif de 1008 personnes âgées de 16 ans et plus. Elle est enrichie cette année par une enquête spécifique conduite par Internet auprès de 510 enfants âgés de 8 à 14 ans (comme en 2012 et 2015).

L’enquête auprès des adultes - Extrait des questions : Pour vous, en dessous de quel revenu net par mois une personne seule peut être considérée comme pauvre dans un pays comme la France ? Rencontrez-vous des difficultés financières pour vous procurer une alimentation saine vous permettant de faire 3 repas par jour, payer votre loyer, vos dépenses d’énergie, certains actes médicaux, la cantine pour vos enfants, etc ? D’après vous, les risques que vos enfants connaissent un jour une situation de pauvreté sont-ils beaucoup plus, un peu plus, un peu moins ou beaucoup moins élevés que pour votre génération ? Personnellement, vous est-il déjà arrivé de vous dire, à un moment de votre vie, que vous étiez sur le point de connaître une situation de pauvreté ? L’enquête auprès des enfants - Extrait des questions : As-tu l’impression qu’autour de toi, il y a beaucoup, un peu ou pas beaucoup de personnes pauvres ? Et toi, est-ce que tu as peur de devenir pauvre un jour ? Dans ta classe ou ton école, y a-t-il à ton avis des enfants qui par manque d’argent ne partent jamais en vacances, n’ont jamais de nouveaux vêtements ou de nouvelles chaussures, ne vont jamais au cinéma, au musée ou dans un parc d’attraction, ne peuvent pas manger en quantité suffisante ou de manière variée, ne peuvent pas aller chez le médecin, le dentiste ou avoir des lunettes par exemple, habitent dans un appartement ou une maison trop petite et en mauvais état ? Et toi, est-ce que tu as envie d’agir pour aider les personnes pauvres ?  

Les enfants sont les premières victimes de l’exclusion, ils ont toujours été au cœur des préoccupations de l’association. En 2019, à l’occasion des 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant, les bénévoles du Secours populaire, avec les enfants de « copain du Monde », multiplient les initiatives de solidarité pour venir en aide au plus grand nombre. 3 265 030 personnes démunies ont été aidées (en France, en Europe et dans le monde) en 2018 par les 80 000 bénévoles du Secours populaire français. Près de la moitié a moins de 18 ans.

MERCI DE BIEN VOULOIR CONFIRMER VOTRE PRÉSENCE AVANT LE 10 SEPTEMBRE

Fichiers

Mots-clés