La vie en jaune avec le Secours populaire [Archivé]

En partenariat avec la Fondation Française des Jeux (FDJ), Amaury Sport Organisation (ASO) et la Fédération Française de Cyclisme (FFC), le Secours populaire français organise depuis 2008 l’opération « les Oubliés du sport ». Ce vendredi 8 juillet, quarante enfants du Comité du Secours populaire de Lure et de la Fédération de Belfort étaient présents à Ternuay- Melay sur la 7e étape du Tour de France reliant Tomblaine à la Planche des Belles Filles. Reportage

Une journée remplie de bonheur pour les enfants du Secours populaire de Lure et Belfort
Jean-Marie Rayapen

Depuis le lancement de l’opération en 2008, plus de 14 000 enfants ont participé aux « Oubliés du sport » sur le Tour de France et bénéficient ainsi d’une journée de vacances. Cette année, le SPF et ASO ont sélectionné dix étapes programmées tout au long du parcours. Bien installés à Ternuay (70), dans la cour d’une école de plus de 1300 m2 et à seulement 27 km de l’arrivée de la fameuse montée de la Planche des Belles Filles, les 40 enfants du Secours populaire de Lure et de Belfort ont eu l’occasion de participer à la Journée des oubliés du sport. L’idée est simple : faire découvrir le Tour de France, mais aussi la pratique du BMX, à des enfants (6-12 ans) qui n’ont ni l’occasion, ni les moyens de pratiquer ce sport. C’est donc une réelle et vraie opportunité pour eux de vivre des moments inoubliables, alors qu’ils n’ont pas toujours la chance de partir en vacances pendant l’été.

Quatre ateliers découverte

Sur chacune des étapes où le Secours populaire est présent, un espace privatif est mis à disposition sur le passage du Tour. Les enfants déjeunent sur place, assistent au passage de la caravane publicitaire et encouragent les coureurs cyclistes. Ils sont également initiés au BMX par des professionnels de la Fédération Française de Cyclisme sur une piste créée à cet effet.
C’est le Bi-Club Chapellois, dont le président Bernard Boutin est présent sur chaque étape du Tour, qui organise cette initiation au BMX. Avec une expérience de plus de 14 ans dans l’organisation de cette journée, le président accueille dans la bonne humeur les enfants du SPF répartis en deux groupes de dix. Tandis qu’un premier groupe participe à deux ateliers de BMX avec des obstacles, le second groupe découvre des mini jeux de table, comme le mikado, le jeu de palet à fronde, le morpion ou encore le jeu de croquet…

 

À l'occasion de cette journée, la découverte du BMX aura fait des heureux. ©Jean-Marie Rayapen

Sans surprise, l'atelier BMX attire toute l’attention et l'engouement des participants. Encadrés par Valentin, entraîneur du club et d’autres pratiquants, les enfants écoutent les consignes. Bien qu’impatients de se lancer et de franchir les obstacles, les coureurs en herbe doivent respecter les consignes indispensables pour éviter tout accident. Une fois le briefing de Valentin terminé, les jeunes peuvent se lancer sur des vélos adaptés à leur taille, mais aussi à leur goût puisque plusieurs couleurs étaient disponibles.Sur la rampe de lancement, Ethan, 6 ans, a hâte de partir : « Je n’ai pas peur. Je sais faire du vélo sans roulettes et en plus, on est aidés ». Énaël, aidé par le Secours populaire de Lure, adore le vélo et le pratique en loisirs. « J'aimerais bien faire du BMX en compétition », avoue-t-il au terme de son initiation, les yeux remplis de bonheur. Après les deux premiers ateliers, les enfants sont réunis à l'ombre du préau de l’école, car la chaleur commence à battre son plein, pour la pause déjeuner. Au menu : sandwich au thon, chips, fromage et fruits... Un vrai repas de sportif… du dimanche. 

La caravane publicitaire fait des heureux

Le repas terminé, les amoureux du foot transforment le terrain de handball en terrain de football. Mais ce n’est qu’une heure après que l’évènement tant attendu commence enfin. Installés derrière des barrières de sécurité au bord de la route, les enfants scandent un à un le nom de chaque sponsor qui leur lance des goodies pour les remercier de leur encouragement. Le passage de la caravane du Tour s’avère, comme à chaque fois, un moment de fête. Émerveillés et très excités, les jeunes apprécient les magnifiques chars qui défilent les uns après les autres. Les décorations offrent au public les atours d’un véritable spectacle. Comme c’est avant tout une journée de solidarité, tous les objets récupérés sont mis dans un carton afin de partager le butin à parts égales en fin de journée. C’est avec une dizaine de cadeaux que repartira chaque enfant à l’issue de la journée…

Après le passage de la caravane, les enfants se voient offrir un goûter avant d’aller se réinstaller en bord de route pour regarder le passage des coureurs. La quarantaine d’enfants est en place pour encourager les sportifs, notamment Thibaut Pinot, cycliste de la région, dont le nom résonne fortement en bord de route. Un spectacle court au vu de la vitesse à laquelle passe le peloton, mais un moment inoubliable pour les jeunes qui pour la plupart n’ont jamais eu la chance d’assister au passage du Tour de France.

Après cette belle journée, les enfants de Lure et de Belfort remontent dans le bus pour rejoindre leurs parents. L’occasion pour certains de s’assoupir et, pour d’autres, de dépenser leurs dernières énergies. Cette année encore, ce sont 500 enfants qui ont pu assister au Tour de France grâce à l’opération « les Oubliés des vacances. »

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Sans les bénévoles, rien n’est possible !

C’est grâce à la mobilisation de dizaines de milliers de bénévoles que le Secours populaire peut mener ses actions. Vous pouvez nous rejoindre :

Mots-clés