Vacances en Suisse et en Hollande

Depuis 1962, plus de 250 enfants français partent chaque année trois semaines en vacances dans des familles suisses et hollandaises. Les enfants découvrent ainsi une autre culture. Une expérience qui développe la curiosité et l’ouverture d’esprit.

  • Mis à jour le :
Noémie aux Pays-Bas, le 8 août 2006.
L. Pennec

En bref

Pays :
  • Pays-Bas
Date projet :
1962 - 2013
Partenaires :
KOVIVE, Europa Kinderhulp
Nombre de personnes aidées :
250 enfants chaque année

1 enfant sur 3 ne part pas en vacances

Chaque année, 1 enfant sur 3 ne part pas en vacances. Pourtant les vacances font grandir. Ceci est d’autant plus vrai dans le cadre de vacances dans des familles à l’étranger : les enfants découvrent alors la richesse d’une autre culture et développent curiosité et ouverture d’esprit.

Contribuer à l’épanouissement des enfants par des séjours dans des familles en Suisse et en Hollande

En partenariat avec l’association suisse KOVIVE et l’association hollandaise Europa Kinderhulp, le Secours populaire organise, depuis 1962, des séjours de vacances de trois semaines dans des familles suisses et hollandaises pour 250 enfants français.

Il s’agit d’un travail sur le long terme où les départs successifs des enfants dans les mêmes familles d’accueil sont encouragés afin que naisse une relation de confiance entre l’enfant et la famille de vacances.

Ces séjours ont un impact fort sur les enfants

  • Des liens d’amitié se tissent entre la famille et l’enfant.
    Les enfants créent des liens de confiance avec des gens issus d’un milieu différent, et sont confrontés à de nouvelles références éducatives et sociales. Cela dévoile des horizons, des possibilités. Certaines familles gardent un contact régulier et, parfois, pendant l’année, se rendent visite. Cela a quelques fois des conséquences directes sur les orientations personnelles et professionnelles des enfants. Ainsi, il n’est pas rare que des jeunes partent en Suisse faire leur apprentissage professionnel, hébergés par leurs familles de vacances, ou pour un premier emploi.
  • Les enfants sont attachés au projet.
    A l’âge de 18 ans, lorsqu’ils ne peuvent plus bénéficier du projet, ils deviennent parfois accompagnateurs afin de permettre à d’autres enfants de profiter d’une expérience qui enrichit. D’autres prennent le rôle d’aide-accompagnateur à partir de 16 ans.
  • Les enfants se révèlent.
    Le changement de cadre familial peut aussi donner lieu à des modifications importantes de comportements chez l’enfant. Ainsi, une famille de vacances qui recevait chez elle pour un premier séjour un enfant décrit par son entourage comme étant instable et querelleur, en a dit : « il est très gentil, obéissant, affectueux, mange de tout, ne se plaint jamais. » Ces séjours font grandir.

Localisation

Témoignage

Une famille accueillante, c’est une deuxième famille.[…] Pour moi c’était mes grands-parents. Je les appelais Papi et Mamie. Mon but était de les rendre fiers de moi et de leur prouver que les trois semaines de bonheur me servaient à quelque chose. Pendant ces trois semaines, c’est une autre vie que l’on découvre, une autre culture, d’autres habitudes. Nous voyons d’autres paysages, d’autres personnes. Ce que nous vivons est très fort. […] Cette aventure nous mûrit.

Laurence, 11 séjours en famille de vacances

Quand elle est arrivée, elle a posé ses affaires et dit : « je suis contente d’être ici ».

Famille accueillante, 3ème séjour

On était heureux de le revoir. Il se souvenait mieux que nous de tout ce qu’il avait vécu les vacances dernières.

Famille accueillante, 2ème séjour

Nos enfants ont pu apprendre les différents modes de vie d’un pays à l’autre, ce que possèdent les uns et pas les autres.

Famille accueillante, 3ème séjour - 2

Les deux filles sont devenues inséparables !

Famille accueillante, 4ème séjour

Mots-clés