Collecte et culture font bon ménage à Bordeaux

Grand samedi culturel et de collecte pour les bénévoles du Secours populaire de Gironde qui tenaient une librairie solidaire dans un cinéma et appelaient aux dons sur l’application Don’actions. Deux initiatives en une pour faire circuler culture et solidarité.

 

Le 21 février 2021, les bénévoles de Bordeaux ont participé à la campagne de collecte nationale du SPF.
SPF/33

« Il n’est plus à la mode, Mbappé ou quoi ? Attends, j’essaie avec Griezmann ! » Ce samedi après-midi, Vincent est comme fou sur la place Camille-Jullian. Il navigue entre harangue aux passants et coups d’œil à la liste des lots de la tombola solidaire… « Il faut choisir selon à qui tu t’adresses, tu vois… Mademoiselle, ça vous dirait de gagner la veste de Vanessa Paradis ? Pour 2 euros, vous pouvez l’avoir ! » A côté de lui, Malwenn et Claude sont plus timides mais profitent de l’animation créée par le bénévole tonitruant. C’était samedi 20 février donc, devant le cinéma Utopia de Bordeaux. A l’intérieur du cinéma art et essai du centre-ville, l’ambiance est plus studieuse et sur fond de musiques de films, les flâneurs peuvent choisir d’acheter des polars contre participation de 1 euro. C’est le principe des librairies solidaires bien rodées en Gironde depuis quelques années : quelques tables, des caisses en bois garnies de livres en tous genres et des bénévoles du Secours populaire à la caisse. « Des livres pour tous, à la portée de tous », c’est le slogan de ces initiatives. Un slogan qui a résonné tout particulièrement aux oreilles de Patrick Troudet, directeur de l’Utopia. Tenue comme pour toutes les autres salles de l’hexagone de maintenir portes closes depuis le 28 octobre, l’équipe du cinéma tente de trouver des parades pour ne pas sonner creux. Ici des distributions hebdomadaires de légumes en provenance d’une AMAP, là des projections de films sans public au mois de décembre pour alerter les pouvoirs publics sur le devenir de ce secteur culturel et maintenant donc, une librairie solidaire pour que la culture continue de circuler tout en finançant la solidarité.

On préfère miser à la maison

A l’extérieur, sur la place piétonne et sous quelques bourrasques de vent, c’est toujours Vincent qui fait son cinéma : « Jeune homme, tu kiffes Eddy de Pretto ? Je t’offre son manuscrit pour 2 euros ! ». Amusés, les passants s’arrêtent et se font expliquer par Malwenn ou Claude la procédure à suivre, un peu moins spectaculairement mais avec application. Le plus souvent, une pièce de 2 euros glisse dans le tronc de collecte des bénévoles, avec ou sans participation à la tombola. « Ça m’amuse, c’est sympa votre tombola mais je veux juste donner pour ce que vous faites pour les autres. Il n’y a pas si longtemps, cela m’est arrivé de manger grâce à vous. Alors je peux participer sans rien gagner », explique Kevin qui pourtant aurait bien tenté sa chance pour offrir la guitare de Matthieu Chedid à son père, un fan. D’autres fois, les passants repartent avec le lien SMS pour pouvoir miser tranquillement à la maison. « Prenez aussi mon numéro, intervient Mohammed en souriant alors que sa petite amie a récupéré le lien, je suis sûr qu’elle ne va pas choisir les bons lots et c’est plutôt moi le chanceux dans le couple ! »

Une campagne de collecte bien utile

Chanceux ou pas, les passants de la place Camille-Jullian auront garni les troncs de collecte pour près de 300 euros et acheté pour 400 euros de polars à la librairie solidaire. Des collectes bien utiles alors que la permanence d’accueil et d’aide alimentaire de Bordeaux centre ne désemplit pas : près de 45 foyers reçus chaque après-midi depuis l’été 2020. Bien utiles aussi pour les projets de la fédération de Gironde qui entend s’attaquer à la fracture numérique et à la précarité des étudiants. Les tables et caisses de la librairie solidaire se poseront justement bientôt sur le campus bordelais. « Vous êtes plutôt littérature ? On a le livre dédicacé de Pierre Lemaître, ; c’est classe, non !? » Vincent a le temps de peaufiner le choix des lots à mettre en avant…

 

Mots-clés