Dans l'Aude, le SPF a organisé un réveillon solidaire

Depuis le 20 octobre, le Secours populaire apporte quotidiennement son aide aux sinistrés de l’Aude. Pour le passage à la nouvelle année, un réveillon était organisé à Carcassonne avec 250 personnes. Une belle fête destinée à offrir chaleur et réconfort.

Le 31 décembre, le SPF a organisé un réveillon solidaire pour 250 personnes sinistrées de l'Aude.
Yoann Leguistin

Toutes les personnes aidées par le Secours populaire de l’Aude et de la région Occitanie suite aux inondations de cet automne ont reçu un carton d’invitation pour ce réveillon de la Saint-Sylvestre.« Même si seulement la moitié ont répondu présents, tous ont apprécié le geste. Certains ont fait 40 kilomètres pour être là ce soir. Touchés que l’on ait pensé à eux, ils sont émus de se retrouver dans cette belle salle décorée par la trentaine de bénévoles du SPF » explique Marie-Hélène Carré, secrétaire générale de la fédération de l’Aude. Avec elle ce soir-là, la mission des bénévoles venus de l’Ariège, de la Haute-Garonne et de l’Aude est simple : redonner un peu d’espoir et réchauffer les cœurs. Pour y parvenir, tous sont à pied d’œuvre depuis deux jours. Installation, décoration, confection de la soupe de champagne, tenue d’un vestiaire, préparation de mets festifs, rien n’a été laissé au hasard.

"Nous sommes encore vivants"

Accueillis dans une salle du Stade Albert Domec de Carcassonne, les sinistrés se sont tous mis sur leur « trente et un ».  Car ce soir comme ils le disent, même « si nous avons tout perdu durant la nuit du 15 octobre 2018, nous sommes encore vivants, alors nous allons faire la fête et espérer que l’année 2019 soit meilleure. »Philippe Perez a fait la route depuis Trèbes avec sa femme et ses deux enfants. Son histoire, comme il le dit lui-même, est celle de tous les sinistrés. Aujourd’hui, il habite au 1er étage de sa maison, le rez-de-chaussée ayant été complètement inondé. En attente d’une remise en état de sa maison, il est heureux d’être là ce soir. Tous ont vécu le même drame, mais sont assez pudiques et ne racontent que peu de choses. Tous parlent en centimètres, « et toi t’en as eu jusqu’à combien ? »,  mais cela s’arrête là. Ce soir on pense à autre chose, et cela fait du bien à tout le monde.

Le réseau solidaire s’est mobilisé

Houria Tareb, secrétaire nationale du Secours populaire et secrétaire générale de la fédération de la Haute-Garonne également présente, précise que « ce type d’initiative est importante, tout d’abord les personnes se disent qu‘elles ne sont pas oubliées. On sait que cela sera encore long, et que leur situation ne va pas se régler tout de suite. C’est pourquoi nous sommes encore là et que nous allons encore être à leur côté le temps qu’il faudra. »Mais si ce soir tous font la fête, c’est que la solidarité est une réalité. En effet, alors que le SPF n’avait pas trouvé de DJ disponible pour la soirée, le fils d’une personne sinistrée s’est proposé pour animer la soirée. Quant au dessert, c’est suite à la parution d’un article dans la Dépêche du Midi annonçant le réveillon que la responsable de la société Audeline a décidé d’offrir les glaces. Pour le vin et le fromage, des bénévoles de l’Ariège ont fait joué leur réseau. Une fois de plus la générosité des uns et des autres a permis la réussite de cette belle soirée. Et quand les douze coups de minuit ont sonné, embrassades et larmes se sont entremêlées. Heureux et tristes à la fois, car il était difficile de ne pas penser aux personnes qui ont perdu la vie cette nuit du 15 octobre. Alors que les derniers invités repartaient, les bénévoles du SPF de l’Aude réfléchissaient déjà à une prochaine initiative avec les familles sinistrées. Et pourquoi pas une sortie champêtre au printemps, comme le suggérait Marie-Hélène Carré. Affaire à suivre…

Mots-clés