Une journée à la mer en famille : « du bonheur pour tout le monde » [Archivé]

Dimanche 21 juillet, 14 familles d'Indre-et-Loire  aidées par le Secours populaire français ont passé une journée à la plage de Saint-Gilles-Croix-de-Vie (Vendée).

Les vacances en famille permettent de passer du temps ensemble et de faire des choses inhabituelles !
Livia Saavedra

« Dès que l’on est arrivé à la plage à 11 heures, on a sauté dans l’eau », jubile Sandrine, de Tours. Pour la plupart des 14 familles d’Indre-et-Loire qui ont passé le dimanche 21 juillet sur la grande plage de Saint-Gilles-Croix -de-Vie (Vendée), cette sortie familiale sans contraintes a commencé par un plongeon dans une eau à 19° réchauffée au fil des heures par un soleil d’été. « Cette journée à la mer est très attendue par ces familles accueillies par le Secours populaire français », souligne Nadège, ancienne femme de ménage à la retraite et bénévole à la Fédération d'Indre-et-Loire.

« Cela n’arrive jamais à la maison »

Arrivés en bus de Tours, de Saint-Pierre-des-Corps et de La Riche, la cinquantaine de parents et d’enfants ont très vite trouvé leur place et leur tempo sur cette grande étendue de sable de 3 km.

 

 

« Les enfants ont joué au foot. D’autres se sont jetés à l’eau tout de suite : une journée en famille, le bonheur pour tout le monde », se réjouit Christelle, venue de Tours avec son mari José et huit de leurs dix enfants. « On a fait une course : cela n’arrive jamais à la maison. Puis les enfants ont creusé de grands trous : on ne voyait que leur tête ! » « Une journée amusante », résume José, ferrailleur de profession. Ces vacances en famille pendant lesquelles on s’accorde du temps à soi permettent une retraite du quotidien, de « relâcher la pression ».

Quatre sœurs à la plage

Balayée par un vent rafraîchissant formant une légère houle, la plage se prête à toutes les explorations et aux  découvertes. « C’est salé maman, c’est salé ! », s’étonne Emilia,  5  ans, la fille de Hilary, qui est venue avec ses trois sœurs et leurs deux jeunes enfants. « On voulait partir et passer un moment ensemble : dans le quotidien, on se voit vite fait. On se retrouve entre sœurs : on rigole, on se taquine », glisse Hilary.

Les enfants sont contents. Cela fait du bien de les voir ensemble tisser leurs liens : c’est leur première fois à la mer. 

Temps précieux pour l’affectif, les vacances en famille ressoudent les relations dans une ambiance différente. « Des journées comme celles-là permettent un rapprochement quand tu travailles toute l’année, un resserrement de la famille. J’aime bien ces moments et ce sont les seuls où je pars », souligne Nadège. « On consolide la famille », confirme Jean Viard, sociologue au CNRS et auteur du Triomphe d’une utopie.

 

vacances-decouverte-mer-plage-detente-en-famille-Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Pour une première fois,
la mer paraît un peu fraiche…
et salée !

 

 

 

 

« Une profonde inégalité »

Comme pour Nadège, Hilary et ses sœurs, cette sortie à la mer est pour beaucoup la seule occasion de partir cet été. « Les vacances sont un droit, les offrir à tous est notre devoir », souligne Stéphane Bern, parrain de la campagne Vacances 2019 du Secours populaire. Aujourd’hui encore, un enfant sur trois et un Français sur deux en sont toujours privés.

« Il y a une profonde inégalité, souligne Jean Viard. Un tiers [de la population] part jusqu’à sept fois par an et possède souvent une résidence secondaire. » Dans toute la France, fédérations, comités et antennes du SPF accompagnent les familles en difficulté dans leurs projets de vacances : en 2018, 451 000 journées de congés ont été financées.

Quartier libre pour tout le monde

Mis en place dès l’origine de ces sorties, ce principe d’une journée où chacun fait ce qu’il lui plaît, c’est la liberté pour les familles qui bénéficient de la logistique. « C’est génial, nous sommes contentes. Cela fait belle lurette, trente-cinq ans, que je n’avais pas vu la mer : on n’a pas l’océan [chez nous], juste la Loire !», rigole Sadiha, 52 ans, qui redécouvre la mer avec deux voisines de La Riche, Marie-Rose, 75 ans et Cindya, 39 ans, accompagnée de sa nièce Samantha, 11 ans.

vacances-decouverte-mer-plage-détente-en-famille-jeux-Saint-Gilles-Croix-de-Vie

De bons moments que toute la famille
de Cécile – venue de Tours avec
sa sœur Sandrine, Denis, son mari et
leurs trois garçons – apprécie.

 

 

 

 

« On va se faire bronzer et aller dans l’eau », précise Cécile, qui est venue avec sa sœur Sandrine, Denis, son mari et leurs trois garçons âgés de 11 à 17 ans. « On a le temps et le coin est merveilleux. Eau bleue, sans trop de monde, c’est nickel pour nous qui ne partons pas en vacances », se réjouit Denis. « Je vais visiter et prendre des avis pour revenir plus tard, sans le SPF. »

« Des vacances où l’on ne fait rien, cela n’a jamais existé », relève Jean Viard. « Le vacancier va acquérir une nouvelle expérience qu’il pourra confronter avec sa vie au retour » : nouer ou renforcer des amitiés, faire l’apprentissage de la mobilité notamment pour les enfants, apprivoiser un « ailleurs » parfois proche mais perçu comme inaccessible. « [Ces dernières années], je n’ai vu la mer qu’à la télé, glisse Sadiha. Alors quand on a la possibilité de s’échapper, on y va ! »

En images

Liens

Mots-clés