Urgence ouragans : une équipe du Secours populaire français rejoint ses partenaires aux Antilles [Archivé]

Le mardi 12 septembre, une mission du Secours populaire français se rendra dans les Antilles pour rejoindre et soutenir ses partenaires locaux, actifs depuis le passage des ouragans.
 

Les dégâts sont si étendus (maisons, infrastructures de transport, réseaux d’eau et d’électricité, hôpitaux,…) que les populations peinent à subvenir à leurs besoins les plus élémentaires depuis la fin de la semaine dernière.
AFP

Immédiatement après les ravages causés par les ouragans d’une rare intensité aux Caraïbes et au sud des Etats-Unis, le SPF avec ses partenaires locaux ont mis en place les actions nécessaires pour répondre à l’urgence. Les dégâts sont si étendus (maisons, infrastructures de transport, réseaux d’eau et d’électricité, hôpitaux,…) que les populations peinent à subvenir à leurs besoins les plus élémentaires depuis la fin de la semaine dernière.

Le mardi 12 septembre, une mission du SPF conduite par Christian Causse, membre du bureau national se rendra en Guadeloupe. « La mission va rejoindre des équipes déjà opérationnelles de notre partenaire local l’Agence de coopération, d’organisation et de développement durable et solidaire des territoires (ACOD) pour apporter aux enfants et aux familles, qui ont tout perdu, une aide d’urgence (produits alimentaires, kits d’hygiène, matériel de mise à l’abri, de purification de l’eau, etc.) », explique Corinne Makowski, secrétaire nationale du SPF.

Les distributions auront lieu sur les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, mais aussi sur celles de l’État voisin d’Antigua-et-Barbuda, qui a été lui aussi particulièrement frappé.

Vers les populations les plus défavorisées

Pour les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, le diagnostic est prêt ; l’évaluation a déjà été faite par les partenaires du SPF. « Ainsi, nous allons très vite nous rendre sur place et faire partir le matériel par voie maritime avec des véhicules qui vont pouvoir aller dans des zones où les personnes sont les plus vulnérables. La solidarité est inconditionnelle dans l’aide d’urgence, mais ensuite notre action va se porter essentiellement dans les quartiers les plus touchés et vers les populations les plus défavorisées », précise Corinne Makowski.

Une fois l’urgence passée, le Secours populaire et ses partenaires locaux accompagneront les victimes dans la durée afin d’améliorer leur santé, d’assurer un retour à la normale en matière d’éducation, de favoriser la réhabilitation des bâtiments détruits, etc.

Dès l’annonce du passage de l’ouragan Irma, le SPF a aussitôt débloqué un premier fonds d’urgence de 100 000 €. Simultanément, il fait appel à la générosité des Français (dons via internet ou SMS, collectes populaires, mobilisation de partenaires, de personnalités, des enfants avec « Copain du monde », etc.).

Le Secours populaire appelle aux dons par SMS : envoyer DON5 ou DON10 au 92222 pour verser 5 € ou 10 €.

Les dons financiers peuvent être envoyés au Secours populaire français, dans tous les départements ou 9/11, rue Froissart BP 3303 75 123 Paris Cedex 03, préciser « Fonds d’urgence aléas climatiques ».

 

Le Secours populaire a une expérience d’interventions d’urgence menées dans plusieurs régions du monde comme par exemple lors du tsunami en Asie du Sud-Est, après le terrible tremblement de terre en Haïti ou encore au Népal.
En 2016, suite au passage de l’ouragan Matthew a balayé les îles des Caraïbes, des aides humanitaires d’urgence ont été apportées à près de 7 000 personnes en Haïti : colis alimentaires et d’hygiène, eau potable, matériel de pêche et réparation des bateaux.
En 2005, après l’ouragan Katrina qui a frappé la Nouvelle-Orléans, le SPF est venu en aide à plus de 8 000 personnes.

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.