Mexique, cours d’été pour les enfants dans un espace protégé [Archivé]

Pendant les vacances, la bibliothèque communautaire de Petaquillas propose des cours d’été aux enfants de ce village menacé par les narcotrafiquants qui gangrènent l’État très pauvre du Guerrero.

Leçon de botanique devant la bibliothèque communautaire de Petaquillas, qui propose des cours de soutien aux enfants pendant tout l'été.
Esmeralda Silva

À partir du 17 juillet, la bibliothèque publique de Petaquillas, village de 7 600 habitants, dans l’État du Guerrero, organise des cours d’été dispensés bénévolement par des étudiants de l’université de Chilpancingo, capitale de cet État très pauvre du Mexique connu pour sa station balnéaire d’Acapulco.

Inaugurée en juillet 2003, cette bibliothèque communautaire a été construite avec l’aide du Secours populaire et de son partenaire local, l’association Impulsores de la Comunidad (Impulseurs de la communauté). « Cela a été une épopée sans nom », souligne Danièle Saint-Amans, membre du conseil d’administration du SPF.

« Un jour de luxe avec sortie »

Des enfants* de trois collèges et de deux écoles primaires avoisinants suivent ces cours de remise à niveau, depuis le primaire jusqu’au baccalauréat, en maths, orthographe, anglais. Des leçons de dessin et de peinture, de botanique, de guitare, d’échecs et de danses traditionnelles sont également au programme.

Mexique : bibliothèque communautaire de Petaquillas qui propose tout l'été des cours de soutien

Une initiation aux échecs
mise en pratique par les enfants
qui suivent les cours d'été
de la bibliothèque de Petaquillas.

 

 

 

 

Chaque enfant repart avec son diplôme. Pour beaucoup d’entre eux, la visite du musée de l’Abeille de Chilpancingo constitue l’unique moment de vacances, « un jour de luxe avec sortie ». Vivant à une centaine de kilomètres du littoral (90 minutes en voiture), la plupart ne vont jamais à la mer.

Une oasis de paix

Ces cours connaissent un succès considérable, grâce au dynamisme de Esmeralda Silva, responsable de la bibliothèque, et de son équipe d’animateurs, témoigne Danièle. Depuis plusieurs mois, des groupes de narcotrafiquants se sont approprié les rues mêmes du village : ils ravagent la région et menacent ses habitants. Pour les petits et les grands, la bibliothèque sera cet été encore une oasis de paix.

Les enfants sont dans un climat de confiance, loin de la violence vécue au quotidien. Connaissance des arts plastiques, de la musique, exposition de leurs créations sont autant d’éléments nouveaux qui les aideront à affronter plus sereinement la nouvelle année scolaire.

* 145 enfants en 2016.

Liens