À la une

Pour tout connaître des actions actuelles ou passées de l’association, de ses fédérations, antennes et comité, de ses partenaires. Des appels à l’aide d’urgence, des analyses, des reportages, des entretiens, des portraits, autant de portes ouvertes sur le Secours populaire. En texte, en images, en vidéo.

Henriette Steinberg : « Au Secours populaire, on ne baisse pas les yeux »

  • Mis à jour le :

Ne jamais baisser les yeux - Solidaire un jour, solidaire toujours, qui paraît ce 29 septembre 2022 aux éditions Robert Laffont, est un livre signé Henriette Steinberg, secrétaire générale du Secours populaire français depuis 2019. Mais son engagement au sein de l’association remonte à bien plus loin : le début des années 60, quand Henriette était une toute jeune enfant. Ses mémoires sont tous liés à la solidarité et au Secours populaire, la valeur cardinale de sa vie et l’association au sein de laquelle elle s’est engagée sans compter. Rencontre avec une résistante d’aujourd’hui.

Oresta, la vie plus forte que tout

  • Mis à jour le :

Depuis six mois, l’Ukraine est en guerre. Pour sauver la vie de ses enfants, Oresta a quitté son pays et s’est réfugiée à Przemysl, ville polonaise frontalière. Elle s’est tout de suite engagée, en tant qu’interprète mais aussi psychologue et enseignante, ses deux métiers, pour accueillir les milliers de familles qui venaient s’y réfugier. Elle tient aujourd’hui la permanence d’accueil et d’orientation pour les réfugiés à Przemysl, coordonnée par PKPS, le partenaire polonais du Secours populaire. Rencontre.

Ukraine : 200 jours de guerre et de solidarité

  • Mis à jour le :

Il est de tristes décomptes. Ainsi, celui-ci : cela fait 200 jours que la guerre a éclaté en Ukraine, jetant des millions de personnes en pâture à la peur, la violence et l’exil. En Ukraine comme dans les pays frontaliers, aux populations déplacées comme réfugiées, le Secours populaire apporte, grâce à son réseau de partenaires locaux, une solidarité concrète et chaleureuse. Depuis le 24 février, ses bénévoles se mobilisent pour collecter les moyens financiers qui permettent au Secours populaire d’apporter, au plus près, ce soutien. Y compris en France même, pour les familles ukrainiennes qui s’y installent. Retour sur 200 jours de solidarité.

Isra, 12 ans : « La solidarité, ça m’apporte de la joie » [Archivé]

  • Mis à jour le :

Quand les bénévoles du Secours populaire sont des enfants, on les appelle des « Copain du Monde ». Ils déploient une énergie immense pour faire vivre leur maître-mot : la solidarité. A Marseille, les « Copain du Monde » sont nombreux et beaucoup de passants les reconnaissent, pour les voir souvent collecter ou venir en aide aux sans-abris. A la ville de Marseille, ils apportent un supplément d’âme, font briller son soleil plus fort. Parmi ces enfants, il y a Isra, 12 ans. Portrait d’une jeune fille solidaire.

Rentrée scolaire et universitaire : les bénévoles se démènent

  • Mis à jour le :

+4 % et +6 %... C’est la hausse des coûts que doivent assumer des parents pour, respectivement, l’entrée de leur enfant au collège et à l’université. Une charge impossible à assumer quand les revenus ne suivent pas dans une période d’inflation record. C’est pourquoi les bénévoles font tout ce qui est en leur pouvoir pour alléger ce choc sur le budget des familles : fournitures scolaires, coupes de cheveux gratuites, accompagnement scolaire, inscription à une discipline sportive et même dons d’ordinateurs… Ils continueront leur effort tout au long de l’année.

De belles Journées des oubliés des vacances [Archivé]

  • Mis à jour le :

Une journée de bonheur pour les enfants, et aussi leurs parents, qui n’ont pas pu partir en vacances ? C’est ce qu’a organisé le Secours populaire français du 24 au 29 août dans toute la France, avec les Journées des oubliés des vacances. D’autant plus nécessaire que les départs en vacances ont encore été affectés cette année, l’envolée des prix étant un nouvel obstacle pour de nombreuses familles, après les années de crise sanitaire.

Pages