À la une

Pour tout connaître des actions actuelles ou passées de l’association, de ses fédérations, antennes et comité, de ses partenaires. Des appels à l’aide d’urgence, des analyses, des reportages, des entretiens, des portraits, autant de portes ouvertes sur le Secours populaire. En texte, en images, en vidéo.

Liban : Après l’explosion, Elham reprend le fil de sa vie

  • Mis à jour le :

Il y a six mois, le 4 août 2020, une terrible explosion dévastait une partie de la ville de Beyrouth et venait aggraver une situation déjà catastrophique. Le Liban, en prise avec la pire crise économique de son histoire, doit de surcroît faire face à une crise politique, financière et sanitaire. Depuis le drame, les équipes de DPNA, le partenaire du Secours populaire au Liban, n’a jamais relâché son aide à la population. Elham Keram, dont l’appartement a été sinistré lors de l’explosion, n’oubliera jamais sa rencontre avec les volontaires de cette association.

Daphné Bürki met le Secours populaire sous les projecteurs

  • Mis à jour le :

Pour lancer la grande tombola solidaire du Secours populaire, temps fort de sa campagne de collecte nationale le Don’actions, une des marraines de l’association, la journaliste et présentatrice télé Daphné Bürki, a imaginé un rendez-vous inédit. En direct du Cirque d’Hiver et en « prime time » sur France 2, le samedi 6 février à 21h00, elle présentera « Secours pop, la grande soirée », qui mêlera musique et humour, en un plateau d’artistes d’une qualité exceptionnelle. Populaire et exigeante, tendre et décalée, drôle et émouvante : ainsi s’annonce cette soirée.

Bangladesh : 2020, une année au coeur de la tempête [Archivé]

  • Mis à jour le :

Le passage du cyclone Amphan en mai 2020, conjugué à la pandémie de Covid-19, ont éprouvé les programmes mis en œuvre dans le sud-ouest du Bangladesh par le partenaire du Secours populaire, GK Savar, pour soutenir les populations les plus pauvres, telles les populations rurales ou les réfugiés Rohingyas. Ce fut aussi, comme c’est souvent le cas dans les contextes de crise extrême, l’occasion d’éprouver la solidité des liens tissés entre les deux associations française et bangladaise depuis bientôt vingt ans.

Pages