Le Congrès départemental pour le Cher s'est tenu à Bourges le 17 octobre 2015

Le Congrès départemental est un temps fort de la vie de l'association, qui a lieu tous les deux ans, il se prononce sur les orientations et les activités du Secours populaire français.

80 personnes (invités compris)  ont participé à cette journée salle des fêtes du Moutet à Bourges

Dès 9h00 de nombreux bénévoles se sont présentés pour émarger.

Congrès départemental du Cher à Bourges

​Programme de la journée.

9h30 : Début du congrès,  présentation du rapport moral de la secrétaire générale sortante de la fédération du Cher Sonja Goussard.

Gérard Caquais, trésorier, présentait ensuite le rapport financier puis, le projet d'acquisition d'un local pour la future antenne du Secours populaire à Argent Sur Sauldre.

Les responsables des structures départementales (comité de Vierzon, antennes de Bourges, Saint-Germain du Puy, Saint-Amand, La Guerche) et de l'ensemble des pôles d'activités présentèrent ensuite leurs rapports d'activités.

11h10 : Questions et échanges sur les différents rapports. Comme toujours ce fût un moment d'échanges important.

Questions réponses congrès départemental Bourges

Questions réponses

A noter que dans le cadre des 70 ans du Secours populaire, une soirée débat aura lieu 10 novembre, à partir d'un film enquête  "Le monde, la France et moi? Construisons ensemble les solidarités du XXIème siècle". Plus de 300 personnes issues d'horizons sociaux et géographiques divers, ont été contactées et près de 63 interviewées. Elles ont donné leur vision, leurs attentes, les valeurs auxquelles elles sont attachées, leur regard sur le monde, la France, la solidarité ... Un extrait de ce film a été projeté.

11h30 : Votes (rapports moral, financier, budget prévisionnel 2016, acquisition du local à Argent) et les élections des membres du comité départemental, de la commission financière départementale, des élections des représentants de la fédération au conseil de région Centre-Val de Loire, des délégués au congrès national à Marseille. Les votes ont fait apparaître un très large consensus.

12h : Réunion du nouveau comité départemental et élection entre autres du secrétaire général. Sonja Goussard fût réélue.

12h30 : Vin d'honneur offert par la Ville de Bourges, représentée par M. Tinat, Conseiller municipal délégué, et en présence de Madame Sinsoulier, représentant Monsieur le Président du Conseil Régional Centre-Val de Loire.

Vin d'honneur congrès départemental Bourges

Monsieur Tinat, représentant le Maire

Après un repas bien mérité, les travaux en 5 ateliers commencèrent avec des animateurs et rapporteurs sur le thème "Construire les solidarités du 21ème siècle : c'est quoi ?" :
- Enfants Copains du monde
- Réseau social solidaire
- Actions et projets solidaires
- L'argent le moyen le plus efficace d'agir partout
- Les pouvoirs public devant leurs responsabilités.

Chaque atelier détermina un objectif, une proposition (réalisable) à mettre en oeuvre dans les deux ans à venir. De nombreuses propositions très constructives virent le jour.
Elles seront présentées lors du congrès national de l'association qui se tiendra à Marseille à partir du 20 novembre.

16h15 : Restitution des ateliers et échanges en 5 mn par atelier.

Restitutions ateliers congrès départemental Bourges 2015

Restitutions ateliers

16h45 : Rapport d'orientation et conclusion par la nouvelle secrétaire générale.

Conclusions congrès départemental Bourges
 

17h : Fin du congrès après une journée bien chargée.

Voir aussi l'article de Benjamin Gardel sur le site du Berry Républicain :
http://www.leberry.fr/cher/actualite/pays/cher-nord/2015/10/17/le-secours-populaire-veut-sa-nouvelle-antenne_11628503.html

 

  • Du :
    19/10/15
  • au :
    30/11/15
Salle des fêtes du Moutet 18000 Bourges
France
Une partie des participants
SPF18
"Tous droits réservés"

​En introduction du Congrès départemental, la secrétaire générale a présenté son rapport moral.

Extraits du rapport moral 2013-2015

Le but unique du Spf est de pratiquer la solidarité, en apportant un soutien matériel, sanitaire, médical, moral et juridique aux personnes et à leurs familles victimes de l’arbitraire, de l'injustice sociale, des calamités naturelles, de la misère, de la faim, du sous-développement, des conflits armés.

Dans le Cher, le résultat de notre action en 2014 est d'avoir pu aider 11712 personnes, ce qui représente 20% de plus qu'en 2013. Parmi les foyers que nous aidons, 36% sont des familles monoparentales et près de 30% sont des personnes seules. La précarité ne s'occupe pas de l'âge : plus de 40% des personnes que nous aidons sont des enfants, et près de 5% sont des seniors.

Face à l'augmentation de la pauvreté et de la précarité, notre action est plus que jamais nécessaire. Si nous sommes ici, c'est que nous avons tous choisi de nous engager afin d'apporter un soutien, un soulagement, aux personnes qui poussent notre porte. Rappelons-nous toujours qu'il n'est facile pour personne de pousser cette porte, et que nous devons accueillir les personnes avec dignité, empathie, mais sans misérabilisme.

Pratiquer la solidarité aujourd'hui et accompagner les personnes aidées.
La secrétaire Générale a retracé quelques actions réalisées et en cours depuis le dernier congrès en 2013 (salon de coiffure et du bien-être, formation des bénévoles des Permanences d'Accueil et de Solidarité, renforcement des équipes, aide administrative et juridique.

Notre fédération a 33 ans, notre mouvement en a 70 ans.
Être aussi âgé n'est un motif de réjouissance pour aucun de nous. Nous avons toutefois profité de cette 70ème année d'existence pour mettre en place quelques actions particulières, motivées davantage par une opportunité que par cette date anniversaire. Ces actions particulières ont relevé notamment de l'accès à la culture et aux vacances : emmener des enfants à des spectacles de la Maison de la Culture, proposer à des jeunes un séjour culturel au Printemps de Bourges, emmener des enfants en vacances et des familles en week-end à l'océan, participer à un village Copains du Monde.

Dans notre rôle d'aiguillon des pouvoirs publics, nous devons alerter les décideurs, mais aussi l'opinion publique, sur la situation alarmante de la pauvreté, mais aussi sur les préjugés qui l'accompagnent : on ne choisit pas d'être pauvre, et ce n'est pas parce qu'on est pauvre qu'on n'a aucune compétence ou capacité. Pour relayer ce message auprès du grand public, il faut en être convaincu nous-mêmes. Cette solidarité ne peut s'exercer que grâce à des ressources : financières, matérielles, humaines.

Le point sur les différentes actions entreprises ou en cours depuis 2013 a été fait : les ressources financière, la campagne Don'Actions consacrée entièrement à notre fonctionnement, la place des donateurs dans l'association, les collectes, la présence auprès du grand public pour mieux expliquer notre action, le partenariat/mécénat ...

Les sujets abordés ensuite concernèrent la vie de l'association (les instances, l'harmonisation départementale de nos pratiques, la formation des bénévoles ...).

Le sujet concernant le développement de l'audience de notre association a été aussi souligné. Les jeunes et les enfants sont deux catégories de public envers lesquels nos efforts doivent s' accentuer.

Notre fédération a besoin du soutien de partenaires extérieurs en particulier institutionnels. Sur ce point, il convient de souligner les relations constructives que notre association a su établir au fil des années.

On peut aussi se féliciter du relais de notre activité par les médias locaux. Malgré quelques petits oublis ou loupés de temps à autres dont nous ne sommes pas maîtres, la couverture de nos différentes actions est relativement bien effectuée.

Je voudrais terminer ce rapport moral en vous remerciant tous, bénévoles et salariés, pour votre implication. De quelque nature qu'elle soit, chaque aide est non seulement bienvenue, mais capitale à la mise en oeuvre de la solidarité.