Le SPF toujours présent au Mozambique

 

À la mi-mars le cyclone « Idai » dévastait le Mozambique. Pour aider les victimes de cette catastrophe le SPF a envoyé une mission sur place pour effectuer des distributions d’eau. Aujourd’hui un projet d’activités génératrices de revenus pour 60 femmes de Beira se met en place.

 

Au Mozambique, le SPF lance un programme d'activités génératrices de revenus pour 60 femmes de Beira
Guillem Sartorio Teixido

 

Le cyclone « Idai » qui a balayé l’Afrique australe dans la nuit du 14 au 15 mars, détruisant des routes, des ponts et des villages entiers, laisse aujourd’hui encore des milliers de familles dans des situations extrêmement fragiles.  Pour aider au plus vite les sinistrés, le SPF a débloqué un premier fonds d’urgence de 50 000€ et a lancé un appel à la solidarité, en mobilisant son mouvement d’enfants copains du Monde. Avec l’aide, de l’association ESSOR, la délégation a distribué des filtres à eau potable dans plusieurs centres sociaux communautaires. Les dégâts considérables et l’accès à l’eau potable étant alors une priorité pour faire face aux épidémies, notamment de choléra. Aujourd’hui 7 centres d’accueil pour enfants ont reçu 43 filtres à eau et 61 familles en ont également reçu. De plus 3 180 pastilles de purification d’eau ont pu être distribuées en deux mois. Sur place la mission du SPF était accompagnée de membres de la Fondation Mirasol son partenaire philippin et du Comité de solidarité de Madagascar. Agissant essentiellement à Beira la seconde ville du pays, le SPF  a pris contact avec l’Association de femmes pour la promotion du développement communautaire (AMPDC), ayant pour vocation principale de soutenir des femmes et des enfants en situation de précarité. Celle-ci gère des centres sociaux ouverts à des femmes très vulnérables.

 

Un programme pour des femmes vulnérables

 

Dans un souci de poursuivre son aide aux populations affectées par les conséquences du cyclone « Idai », le SPF a décidé en partenariat avec l‘AMPCD de réaliser un programme d’activités génératrices de revenus, comme de petits commerces de proximité. L’objectif de ce projet est de rétablir des micros activités pour 60 femmes de la ville de Beira ayant tout perdu suite au passage du cyclone. Ce projet d’une durée de six mois sera soutenu par le SPF, et des partenaires privés. Quant à l’association Catalane pour la Paix, partenaire du SPF  elle envisage également de soutenir cette action. Comme le précise Corinne Makowski, secrétaire nationale du Secours populaire chargée de la solidarité mondiale « Le Mozambique a vécu une catastrophe humanitaire comme jamais. Nous avons d’abord répondu à l’appel des sinistrés. Une fois l’urgence passée, nous avons pris contact avec des associations relais pour accompagner les populations dans la durée. Notre programme de soutien aux femmes de l’AMPCD qui démarre tout juste devrait offrir une meilleure qualité de vie à des femmes en situation d’extrême précarité. »

 

 

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Mots-clés