Un séjour de détente et d'évasion pour 500 personnes

 

Pour la deuxième année, le camping Campéole « La côte des Roses » à Narbonne a ouvert ses portes au SPF. Du 29 avril au 5 mai, 500 personnes aidées par l’association ont bénéficié d’un séjour où découvertes et loisirs étaient au rendez-vous. Retour sur un avant-goût d’été.

 

Au programme de ce premier séjour vacances 2019, initiation au char à voile
Yoann Leguistin

Après quatre heures de TGV pour les familles d’Ile-de-France, et quelques heures de car pour celles d’Occitanie, l’édition 2019 de la campagne vacances du SPF pouvait commencer. Immédiatement pris en charge par les 50 bénévoles du SPF, enfants et parents sont conduits à leur chalet. Mareme, bénévole de l’Essonne a su garder le secret jusqu’à la fin. « Les familles ne le savaient pas mais nous étions au courant que tout était préparé dans les chalets. Des plateau-repas attendaient les familles pour qu’elles n’aient rien à faire en arrivant. » Heureuses de cette attention, celles-ci savourent ces premiers instants de détente et réfléchissent déjà à ce qu’elles vont pouvoir faire le lendemain.Et comme les vacances c’est prendre du temps pour soi, faire ce que l’on a envie et même ne rien faire si l’on veut, le programme du séjour est libre. Au choix, vélo, balades en bateaux électriques, piscine, visite de la ville de Gruissan, char-à-voile, marche à pied… Pour Mathilda et ses deux petites sœurs venues de Drancy, c’est piscine du matin au soir. « Nous ne sommes pas parties en vacances ensemble depuis bientôt dix ans. Au chômage,  je ne peux pas faire de projets avec les enfants. Dès le 15 du mois tout devient compliqué et difficile. Alors venir ici c’est plus qu’un rêve. Quand les bénévoles du comité m’ont proposé ce séjour, je n’ai pas hésité une seule seconde » raconte Myriam leur maman.

Voir de vrais animaux

Grâce à un temps très estival, toutes les activités programmées ont pu avoir lieu, dont la sortie à Sigean une réserve africaine située entre Narbonne et Perpignan. La rencontre avec les 3 800 animaux a été un vrai bonheur. Pour Tom, 5 ans qui n’a jamais quitté Paris, l’émerveillement fut total. Lui qui n’avait vu les animaux qu’à la télé ou dans les livres, il reste sans voix devant les zèbres et les girafes. La visite de ce lieu de plus de 300 hectares a aussi impressionné les adultes, qui pour beaucoup découvraient la vie sauvage. « Ici c’est mieux que le zoo, on sent que les animaux sont libres et qu’ils sont plus heureux qu’enfermés dans des cages » explique le papa de Tom.Pour Monsieur Mekkuci de Toulouse qui est venu avec Abdel Hakim son fils de 11 ans atteint de handicap, ce séjour est chargé d’émotion :« Voir mon fils heureux me rend heureux. Ici j’ai découvert le loto. J’ai trouvé ça très sympa même si je n’ai rien gagné. » Aidé par le SPF sur l’alimentaire il vient au comité une fois par mois. C’est lui qui durant le séjour a proposé qu’un hommage soit rendu à Julien Lauprêtre le président du Secours populaire décédé quelques jours auparavant. Ainsi, tous les participants  étaient conviés à faire une minute de silence. Cet hommage il y tenait beaucoup « Le SPF est une grande association qui fait beaucoup de bien à ceux qui sont dans la misère. Merci au SPF et à tous les bénévoles » explique-t-il.

Les vacances c’est aussi se faire des amis

Des moments festifs étaient aussi programmés durant le séjour, comme cette belle « Fête des couleurs » destinée à promouvoir les actions internationales menées par les fédérations de la région Occitanie. Invitées à y prendre part, les familles y ont joué un rôle important. Ayant confectionnées de nombreux plats du monde elles ont fait découvrir les spécialités culinaires de leur pays à tous les participants. Alors que l’heure du retour approchait, les uns et les autres échangent numéros de téléphone et adresses mail pour rester en contact. Nelly, bénévole encadrante de la Seine-Saint-Denis est contente de voir les familles partager autant de choses « Personne ne se connaissaient avant de partir, mais aujourd’hui les familles ont sympathisé et vont certainement se revoir. À la fédération nous allons peut-être organiser une soirée avec tout le monde. Car les vacances c’est aussi se faire des amis » nous confie-t-elle.

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Sans les bénévoles, rien n’est possible !

C’est grâce à la mobilisation de dizaines de milliers de bénévoles que le Secours populaire peut mener ses actions. Vous pouvez nous rejoindre :

Mots-clés