Top départ des villages Copain du monde 2020

Cette année, les villages Copain du monde rassembleront moins d’enfants mais auront néanmoins comme mission de faire vivre la solidarité. Avec trois villages programmés en juillet, cette édition 2020 démarre bien.

 

Les 15 premiers jours de juillet, trois villages Copain du monde ont été organisés.
Jean-Marie Rayapen

Bien que ne pouvant accueillir cette année des enfants de l’étranger et des territoires ultramarins, les villages d’enfants Copain du monde sont maintenus dans le respect des consignes de séjours d’accueil collectif de mineurs, en accueillant davantage d’enfants migrants-réfugiés et de mineurs isolés. Les enfants y feront vivre une solidarité ouverte sur le monde et développeront les échanges par Internet et par vidéo avec leurs copains vivant dans d’autres pays et confrontés à la même crise sanitaire. Car malgré la distance, les nouvelles technologies permettent de rester en contact. Et même si les correspondants étrangers Copains du monde n’ont pu se déplacer, des rencontres se sont quand même organisées, comme à Toulouse avec de jeunes salvadoriens et de jeunes toulousains.
C’est au centre de Vigy à une vingtaine de minutes de Metz que 60 enfants se sont retrouvés. Un premier séjour regroupant des enfants âgés de 7 à 10 ans s’est tenu du 6 au 11 juillet et un second du 11 au 17 juillet avec des enfants âgés de 11 à 14 ans.

Rencontre à distance avec les enfants du Monde

Au programme du séjour, des balades en forêt, la découverte d’une mini-ferme avec des lamas, des jeux dans un labyrinthe végétal, de l’accrobranche et des baignades. L’idée étant d’allier activités ludiques et solidarité.
Cette sixième édition du village Copain du monde de la Moselle n’a pu cet été accueillir de délégations étrangères, mais pour que le lien entre les petits mosellans et les enfants du monde se fasse, des échanges en visioconférence et par Whatsapp ont été organisés par les animateurs. Bien que les difficultés de connexion aient rendu les conversations parfois difficiles, tous étaient heureux de pouvoir échanger. « Certains enfants Talibé du Sénégal ont retrouvé des copains du monde qu’ils avaient rencontrés l’année dernière. C’était émouvant malgré la distance. Des rencontres avec les enfants de Guadeloupe et d’Haïti ont aussi pu se faire. Nous avons aussi accueilli des enfants de Nancy qui n’ont pas pu partir en famille de vacances. Cette édition est un peu particulière vu le contexte, mais je crois que nous avons quand même réussi de belles choses », explique Christian Forfert, responsable du mouvement Copain du monde de la Moselle.  

Une vraie bouffée d’oxygène

Des ateliers sur la solidarité ont fait réfléchir petits et grands sur l’accès à  l’éducation. A l’issue de ces discussions, ils ont décidé de se retrouver à Metz quelques jours avant la rentrée des classes pour collecter des fournitures scolaires pour les élèves dont les familles sont en difficulté. Quatre enfants de familles migrantes ont pu également participer à ce séjour. Une vraie bouffée d’oxygène pour eux qui vivent toute l’année dans d’anciens locaux de la DDE (Direction départementale de l’équipement) dont les bureaux servent de chambres. En fin de séjour, rendez-vous a été pris pour un week-end de novembre  avec tous les enfants Copains du monde, l'idée étant de poursuivre des actions de solidarité.
C’est en Auvergne que deux autres villages Copain du monde ont été organisés à la même période, du 13 au 23 juillet, à Volvic et à Orbeil. L’un était axé sur la découverte du patrimoine et l’autre sur la nature. Avec 80 enfants âgés de 6 à 14 ans, le mouvement Copain du monde a une fois de plus allié loisirs et solidarité.

 

 

Pas d’action sans don !

Votre soutien financier nous permettra d’apporter une solidarité concrète aux victimes. L’ampleur de l’aide dépendra des fonds que nous réussirons à collecter.

Sans les bénévoles, rien n’est possible !

C’est grâce à la mobilisation de dizaines de milliers de bénévoles que le Secours populaire peut mener ses actions. Vous pouvez nous rejoindre :

Mots-clés