Le Secours populaire13 s'associe à une école de cinéma pour réaliser des portraits de bénévoles

Pour illustrer la campagne 2021 du Don'actions, le Secours Populaire 13 s'est associé aux Ateliers de l'Image et du Son (AIS), une école de cinéma marseillaise, pour réaliser deux portraits de bénévoles, Ibrahima et Nadia. Les deux vidéos sont déjà en ligne, vous pouvez les retrouver sur nos plateformes et réseaux sociaux ! Retour sur une expérience enrichissante pour tous les participants.

  • Mis à jour le :
Portrait d'Ibrahima Sory bénévole du Solidar'bus réalisé par Valérie Simonet

Auteur

Valérie Simonet avec les étudiants de l'école d'audiovisuel AIS

L'AIS est une école de cinéma marseillaise privée, préparant plusieurs diplômes nationaux, dont le BTS Métiers de l’Audiovisuel. Quand le SPF13 les a contacté pour réaliser des portraits de bénévoles pour soutenir la campagne de Don'actions 2021, l'école a décidé d'intégrer ce beau projet au cursus des étudiants en BTS Métiers de l’audiovisuel.

Les portraits de bénévoles pour le SPF13 intégrés au cursus des étudiants de l'AIS

En effet, pour passer leur examen final de BTS, les étudiants doivent achever un film dirigé par un réalisateur extérieur, chacun à son poste. L'AIS a choisi de transformer cette demande du SPF13 en un examen blanc de cette épreuve pour 6 étudiants, Marine (production), Melissa et Benoît (image), Jade (son), Kevin et Simon (montage). Ils ont tous choisi ce projet spécifiquement, par envie de collaborer avec le Secours Populaire.

L'école a alors contacté la réalisatrice Valérie Simonet, qui fut journaliste à Marseille pendant 20 ans. Elle collabore avec l'AIS depuis 3 ans, avec la volonté de faire « œuvre utile » avec ces exercices : « J'ai toujours essayé de faire en sorte que ces films servent à quelque chose, notamment en aidant des associations à communiquer par des moyens vidéos. (…) Quand l'AIS m'a proposé de faire un film pour le SPF13, j'étais ravie ! », s'enthousiasme la réalisatrice.

A la rencontre des bénévoles du SPF13

Valérie a décidé de réaliser ces deux films « comme une petite série, avec un générique commun, comme si on commençait une série de portrait ». La petite équipe est alors allé à la rencontre des bénévoles du SPF13. « Je me suis rendue compte que c'étaient les plus pauvres et les plus dans la galère qui tendaient la main aux autres. Cela m'a frappée et bouleversée », témoigne Valérie Simonet.

La réalisatrice et ses étudiants ont décidé de faire le portrait d'Ibrahima, issu d'un parcours migratoire depuis la Guinée Conakry, bénévole pour le Solidar'Bus, et de Nadia, responsable de l'antenne de la Belle de Mai. Cette dernière avait très peur de la caméra et qu'il a fallu accompagner et rassurer. Deux belles rencontres : la petite équipe les a interrogé sur leur vie et leur parcours au SP13, puis les a filmé dans leurs actions de solidarité, durant une journée chacun.

« Le Secours Populaire, c'est une famille »

Après un travail de montage, l'AIS a transmis les deux films de 3 minutes au SPF13. Deux portraits riches et émouvants, qui racontent au mieux l'esprit et les valeurs du Secours Populaire. Un esprit qui a frappé aussi la réalisatrice et ses étudiants : « J'ai trouvé beaucoup de chaleur. Ce que dit Nadia, « Le Secours Populaire, c'est une famille », je l'ai vraiment ressenti, témoigne Valérie Simonet. Par exemple, quand j'ai demandé aux bénévoles s'ils voulaient bien être filmés sans masque, pour le générique, pas un n'a hésité ! Ils se sont tous présentés, ils faisaient la queue, les uns après les autres, avec leurs sourires, avec leurs blagues, ils se chambraient les uns les autres. C'était un moment adorable ».

Portrait de bénévole /// Nadia, Responsable d'une antenne dans le 3e arrondissement de Marseille

 

Devant cette réussite, le partenariat pourrait d'ailleurs se prolonger. « On peut décliner ces films en collection pour les années à venir. Dans le cadre de cet examen, le portrait est un exercice intéressant pour les étudiants. Nous sommes heureux d’avoir répondu professionnellement à l’appel du Secours Populaire. D’ailleurs, nous pourrions reconduire l’exercice dès l'année prochaine, pour faire de nouveaux portraits de bénévoles », espère Bruno Novat, chargé de l'organisation de cet atelier pratique aux AIS.

Mots-clés