Ouragans, le Secours populaire auprès des sinistrés

Par leur mobilisation immédiate aux côtés du Secours populaire français après les ouragans qui ont dévasté les Antilles en septembre, les entreprises partenaires ont donné une impulsion décisive à l’élan en faveur des sinistrés. Du soutien financier aux collectes, en passant par les appels aux dons relayés auprès de leurs salariés, elles ont démontré une réactivité à la hauteur de l’enjeu.

  • Date de mise à jour :
Première mission du SPF, arrivée le 12 septembre 2017 sur l'île de Saint-Martin, aux Antilles.
Yoann Léguistin

La série d’ouragans déferlant sur les Antilles depuis le 6 septembre ont laissé des territoires exsangues, dévastant les îles de Saint-Martin, de Saint-Barthélémy, de Marie-Galante et plongeant dans la détresse des familles qui ont tout perdu.

L’association a déclenché dans les plus brefs délais un plan d’urgence, en lien avec ses partenaires locaux, ACOD et AQUADEV, permettant, dès le 12 septembre, l’envoi d’une première mission à Saint-Martin et à Barbuda.

Urgence ouragans - dégât maison

Les distributions de tentes, de kits d’hygiène, de lait pour les nourrissons, de farine (donnée à des boulangers qui distribuent gratuitement du pain pour la population), … ont apporté à quelque 1 000 personnes une aide précieuse, consolidée par l’acheminement, le 23 septembre, de 190 tonnes de produits (alimentaires, d’hygiène et neuf conteneurs d’eau) issus des dons effectués par les entreprises partenaires du Secours populaire*.

Par leur mobilisation exemplaire aux côtés du Secours populaire, elles ont donné une impulsion décisive à l’élan exceptionnel en faveur des sinistrés. Du soutien financier aux collectes, en passant par les appels aux dons relayés auprès de leurs salariés, les partenaires du SPF ont démontré une réactivité à la hauteur des événements.

Les dons financiers, notamment de la Fondation GSK France, de la FDJ, de la Fondation JM Bruneau et de la fondation Essilor Vision For LifeTM  ; les dons matériels apportés par Henkel ; les vastes collectes — comme celles organisées par Carrefour au sein de tous ses magasins — l'arrondi en caisse pratiqué par MicroDon dans des magasins Franprix ; les appels aux dons relayés auprès des salariés — comme l’ont fait la Macif et EDF par exemple, ont donné au Secours populaire les moyens d’apporter une aide à la mesure des besoins.

L’association compte étendre son action aux îles de Marie-Galante, des Saintes, de la Dominique et mettre en place un accompagnement inscrit dans la durée. Mais le temps est encore à l’urgence et, face à la détresse des survivants et à leurs besoins qui restent immenses, les dons financiers sont vitaux pour prolonger l’action.

* 48 000 conserves de légumes offertes par Bonduelle
40 824 bouteilles d’eau offertes par Cristaline
24 192 d’eau offertes par Volvic
20 000 litres de lait offerts par Candia
10 000 kg de pâtes, semoule et plats cuisinés offerts par Panzani
19 652 kg de produits d’hygiène offerts par Unilever
12 000m2 de bâches offertes par Abris sans frontières

Mots-clés