L'Atelier Informatique avec Jean-Louis

Depuis quelques mois Jean-Louis, avec l'aide précieuse de Samir, a mis en place un atelier visant à récupérer de vieux ordinateurs et à les réparer afin que celles et ceux qui n'ont pas les moyens de s'en offrir un neuf puissent, malgré tout et dans de bonnes conditions, en bénéficier.

 

  • Mis à jour le :
Ordinateur

Jean-Louis, ancien éducateur à la PJJ (Protection Judiciaire de la Jeuness) a eu la bonne idée de récupérer de vieux ordinateurs du Ministère de la Justice. La chance a voulu qu'il rencontre Samir, bénévole lui aussi au Secours Populaire et développeur en informatique.

De leur rencontre est née l'idée de réparer ces ordinateurs, d'en faire un avec deux par exemple, et de les remettre au "goût du jour" en matière d'informatique, notamment par l'installation du système d'exploitation Linux qui fait partie des logiciels libres ou open source.

Cet atelier s'est fixé plusieurs missions :
- fournir des ordinateurs pour les écoles participant à l'action copains du monde du Secours Populaire à Madagascar et au Sénégal :  cinq par école.
- pourvoir les antennes du Secours Populaire sur Marseille ;
- procurer des ordinateurs à des personnes en difficulté moyennant une participation de 30 € pour l'ensemble du matériel : écran, microprocesseur, lecteur de CD, clavier et souris ;
- apprendre à des jeunes à monter et remonter un ordinateur pour qu'ils comprennent comment celui-ci fonctionne ;
- former aux bases de l'informatique les populations victimes de la fracture numérique.

Par ailleurs, huit de ces "anciens/nouveaux" ordinateurs ont servi à équiper la salle de classe d'alphabétisation pour les réfugiés-migrants où ils permettent d'utiliser des supports de cours numériques.

Des cours d'initiation à l'informatique vont bientôt aussi voir le jour grâce à Pascal, bénévole lui aussi au Secours Populaire. Dans un premier temps ces cours seront destinés aux migrants apprenants puis élargis à tout type de public.

Formidable initiative, l'atelier informatique présente non seulement un intérêt écologique par son aspect récupération de vieux matériel mais répond aussi et surtout à un véritable besoin de celles et ceux qui n'ont pas les moyens de se procurer un ordinateur et/ou ne se sentent pas à l'aise avec les technologies du numérique.

Merci à Jean-Louis, Samir et Pascal pour leur travail et leur belle solidarité "informatique" !

 

 

Mots-clés